Décentralisation au Burkina : Des propositions de réformes en vue pour les commissions techniques

1186 0

La neuvième (9ème) rencontre annuelle  du genre a débuté ce 18 décembre 2019 dans la ville de Tenkodogo. La rencontre vise à faire des propositions pour la reforme de la commission technique interministérielle (CTI) et les commissions techniques régionales (CTR) en vue de la mise en place des commissions  techniques provinciales (CTP). Cette activité a regroupé plusieurs personnalités du ministère en charge de l’administration territoriale et de la décentralisation et du ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID).

L’article 2 du code général des collectivités territoriales dispose que la décentralisation consacre le droit des collectivités territoriales à s’administrer librement et à gérer des affaires propres en vue de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale.

Pour atteindre  ces objectifs, la législation en vigueur a prévu plusieurs outils d’encadrement et de mise en œuvre   des plans et projets de développement des collectivités territoriales au cœur desquels se place le budget. De ce fait,  un cadre de concertation, placé sous le thème « Exercice de la tutelle des collectivités territoriales : quelles commissions techniques provinciales pour un meilleur accompagnement des collectivités territoriales », se tient en vue de dynamiser   la déconcentration des services de l’Etat pour un  accompagnement de proximité efficace des collectivités territoriales.    

Selon le gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine B Ouédraogo, représentant le ministre, ces commissions techniques  jouent un rôle  important dans l’exercice de la tutelle des collectivités territoriales. «Le budget des collectivités territoriales, traduction financière de la tranche annuelle de leur plan de développement, est élaboré et exécuté sous le contrôle et l’appui de l’Etat, à travers des structures CTI et CTR chargées de l’examen et de l’approbation des documents budgétaires des collectivités territoriales ainsi que de l’appui-conseil à apporter à celles-ci pour  la bonne gouvernance budgétaire ».

Cette rencontre offre  l’occasion pour les membres du CTI et du CTR d’harmoniser leurs points de vue sur l’applicabilité de la réglementation budgétaire et financière des collectivités territoriales, a-t-il ajouté. « C’est un cadre de réflexion rétrospective, introspective et surtout prospective sur le cadre du fonctionnement  d’accompagnement  des collectivités. Il s’agit pour nous  de reformer l’instrument d’accompagnement des  collectivités territoriales pour être davantage plus proche de ces structures », a souligné Idrissa Koanda, directeur général des collectivités territoriales, président du CTI.

Durant trois jours d’échange, six communications sont au programme en vue de renforcer les commissions techniques dans sa quête du développement local.

Moumini Gouba

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *