Portail d’entrée au Burkina : Orange Burkina main dans la main avec le ministère du commerce

386 0

Dans le cadre de son programme de digitalisation des actes administratifs et commerciaux de son ministère, le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat a scellé ce mardi 17 décembre 2019 un partenariat avec Orange Burkina. L’objectif étant de permettre aux usagers des services en ligne de pouvoir faire leur paiement via le service Orange money.

Lentement mais sûrement le portail virtuel dénommé « Portail d’Entrée au Burkina » prend forme. A travers cette signature de convention entre le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat et la compagnie de téléphonie Orange Burkina, le processus vient de franchir un palier. Pendant longtemps, en effet, le principal frein à la digitalisation des différents actes et des différents mécanismes de payement numérique, était le paiement. Puisque les cartes bancaires ne font pas légion au Burkina.

Mais avec cette signature de convention, « nous allons pouvoir utiliser les services de paiement de Orange pour que ceux qui vont solliciter des actes en ligne puissent passer par cette plateforme pour régler l’ensemble de leurs factures », a indiqué le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré.

De l’avis du ministre Harouna Kaboré, il n’aurait pas été possible pour son ministère d’avancer s’il ne pouvait pas bénéficier de l’infrastructure, des outils et des applications nécessaires pour le faire. « Aujourd’hui, c’est un partenaire qui nous permet de le faire et nous lançons tout de suite le Portail d’Entrée au Burkina Faso grâce au moyen de paiement électronique d’Orange », se félicite Harouna Kaboré.

« Nous avons décidé de digitaliser un certain nombre d’actes administratifs, des services publics et pour cela nous avons besoin d’engager un certain nombre de partenariats pour disponibiliser ces services en ligne. Orange est un partenaire stratégique au Burkina Faso qui offre un certain nombre de services, qui permettent à tous ceux qui veulent utiliser Internet ou utiliser toutes les voies électroniques pour mener des activités économiques de le faire », foi du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Le Directeur Général de Orange Burkina, Ben Cheick Haidara, a pour sa part, laissé entendre que Orange est dans son crédo qui est d’accompagner la transformation digitale des institutions privées et publiques.

« Nous sommes fiers d’être partie prenante dans ce projet. Aujourd’hui avec Orange money, c’est une réelle opportunité de pouvoir associer les technologies informatiques à cette technologie de paiement électronique, et pour faire des paiements des actes digitaux une réalité », s’est-il exprimé.

Selon le DG de Orange Burkina, ce « projet complet » a été élaboré de bout en bout, avec des partenaires qui ont développé la plateforme et Orange intervient sur la partie paiement.

« C’est vraiment un grand honneur d’être invité dans ce projet et nous restons disponibles. Nous avons beaucoup d’expérience dans ce domaine. Nous sommes dans un créneau qui nous intéresse fortement et qui nous honore parce que nous rendons service aux populations », a déclaré Ben Cheick Haidara, qui ajoute que ce Portail d’Entrée au Burkina est une vitrine qui permet aux investisseurs de pouvoir augmenter le crédit image du Burkina.  Ce qui suscitera un attrait réel d’investisseurs.

« Nous voulons être un partenaire de la transformation digitale des entreprises et donc c’est aujourd’hui une fierté et un honneur pour nous d’être dans ce projet et accompagner le ministère et leur permettre de réaliser leur vision dans le sens de la digitalisation », a poursuivi le patron de Orange Burkina.

Le Portail d’Entrée au Burkina (PEB) va fédérer tous les services en ligne, les plateformes en ligne et les applications informatiques dédiées aux usagers et investisseurs en vue de leur fournir des services de qualité accessibles via Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre