Salifou Ouédraogo

Burkina : Le Conseil national de sécurité alimentaire tient sa 11e session ordinaire

475 0

La 11e  session ordinaire de l’assemblée générale du Conseil national de sécurité alimentaire placé sous le haut patronage de Christophe Dabiré a lieu ce jour 23 décembre 2019 à Ouagadougou.

Placée sous le thème « Protection sociale et sécurité alimentaire et nutritionnelle : quelle synergie pour renforcer les moyens d’existence des populations notamment dans un contexte d’insécurité ? », cette 11e  session a réuni plusieurs acteurs du domaine notamment le ministre de l’agriculture, le ministre des affaires étrangères, les gouverneurs de région, le représentant de la FAO et plusieurs autres personnalités.

Selon le Premier ministre, du fait de la situation que traverse le Burkina Faso, un changement de stratégies dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle s’impose. « Il est impératif d’engager des réflexions profondes sur la conception et la mise en œuvre de stratégies idoines à même d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones fragiles », a laissé entendre Christophe Dabiré.

Par ailleurs, le Premier ministre qui a montré tout son accord avec le thème de cette 11e session qu’il trouve « approprié » car mettant en évidence l’importance et la pertinence du lien entre la sécurité alimentaire et la protection sociale, espère que « les travaux de ce jour devraient nous conduire à prendre des décisions importantes qui engageront l’Etat et ses partenaires ».

A l’issue de la rencontre, le ministre de l’agriculture a laissé entendre que l’ensemble des acteurs aurait décidé dans un premier temps que « d’ici fin 2020 que nous puissions développer la synergie dans nos différentes interventions afin de faire en sorte qu’il y ait beaucoup plus d’impact sur le terrain ».

Aussi, le ministre a fait savoir que tous les acteurs ont pris l’initiative d’accélérer la mise en place des services sociaux communaux afin de « permettre que les registres uniques soient étendus à toutes les communes ». Par ailleurs, la troisième décision qui a été prise par l’ensemble des acteurs et des partenaires pendant cette rencontre, selon Salifou Ouédraogo est, « d’utiliser ces registres uniques comme la page de toutes nos interventions dans l’avenir ».

Enfin, la dernière initiative retenue lors de cette 11e  session est de «  mettre en place de nouvelles sources d’urgences ‘’relèvement ‘’ et ‘’développement’’ afin de rallier sécurité alimentaire et développement », a conclu Salifou Ouédraogo.

Le Premier ministre qui accorde un grand intérêt à la question de la sécurité alimentaire a souhaité que la programmation des sessions prochaines soient faites de manière à faciliter la présence de tous les acteurs et partenaires. Etant en vacances, plusieurs des partenaires n’ont pas pu être présents à cette 11e session.

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre