OCADES Caritas Burkina vole au secours de 2 000 ménages déplacés

1211 0

L’OCADES Caritas Burkina a officiellement lancé son projet de prise en charge de 2 000 ménages déplacés internes hors camp et des communautés d’accueil suite à la crise sécuritaire que connait le pays. C’est le diocèse de Nouna qui a abrité ledit lancement ce samedi 21 décembre 2019 et les ménages concernés ont reçu des vivres en plus d’enveloppe financière.

Le Burkina Faso fait face à une augmentation importante des besoins humanitaires du fait de l’accroissement de l’insécurité. En effet, le pays compte de nombreuses personnes déplacées réparties dans différentes zones.

L’accompagnement de ces personnes n’est pas chose simple. L’Etat à travers le CONASUR (Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation), fait d’énormes efforts. Mais le défi perdure. Ainsi, l’OCADES Caritas Burkina, qui a pour objectif de contribuer au développement humain intégral de toute personne humaine et de toutes les communautés du Burkina Faso suivant les valeurs évangéliques et les principes directeurs de l’enseignement social de l’Eglise catholique, s’est engagée à venir en aide aux ménages déplacés internes hors camp et des communautés d’accueil à travers un plan d’action dénommé « Projet EA 19-2019 ».

Il s’agit de la prise en charge de 2 000 ménages déplacés soit 14 000 personnes dans les diocèses de Dédougou, Dori, Fada N’Gourma, Kaya, Nouna et Ouahigouya. Le lancement du projet a lieu ce 21 décembre à Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi.

Promouvoir le bien-être

Le Secrétaire général de l’OCADES Caritas Burkina, Simon Gniminou explique en ces termes : « L’action du réseau OCADES Caritas s’inscrit dans la dynamique de promouvoir le bien-être et la dignité de la personne toute entière dont les plus vulnérables parmi les déplacés hors camp au Burkina ». L’Abbé Zéphyrin Bagnawa, secrétaire exécutif diocésain de l’OCADES Caritas Nouna, a rappelé le slogan de l’organisation pour expliquer les raisons de la mise en œuvre du projet : « Tous pour l’Homme, chacun pour le plus faible ».

La prise en charge concerne un appui alimentaire et en divers articles non alimentaires. Chaque ménage recevra par mois et durant trois mois 100 kg de céréales, 25 kg de haricot, 5 litres d’huile, 2 kg de sel, des articles ménagers, d’hygiène et de cuisine. Une somme de 5000 francs CFA de cash inconditionnel sera aussi donnée à chaque ménage en guise de frais de condiments et de moulin.

Monseigneur Joseph Sama (à droite), Evêque du diocèse de Nouna

A l’endroit de l’assistance et des partenaires de l’OCADES, Monseigneur Joseph Sama, évêque du diocèse de Nouna a lancé ceci : « Nous formulons le vœu de voir nos liens de solidarité, de collaboration  et de complémentarité se renforcer davantage au grand bonheur des personnes vulnérables dont nous œuvrons tous pour l’épanouissement ».

Pour le Haut-commissaire de la Kossi, Saïba Zoromé représentant le Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, a salué les actions de l’OCADES en faveur des populations dans tous les domaines de la vie.  « Depuis le début de l’avènement des déplacés, l’Eglise nous accompagne énormément. Nous ne pouvons que saluer ce projet dont le bien-fondé est très palpable », a-t-il ajouté.

 Le projet EA 19-2019 concerne d’ailleurs 250 ménages dans la Kossi. La cérémonie de lancement a été émaillée de prestations d’artistes musiciens et de troupe de danse traditionnelle. C’est un repas communautaire qui a mis fin aux activités.

  Issa Lazare KOLGA

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *