Côte d’Ivoire : La résidence de Guillaume Soro saisie par la justice ivoirienne

479 0

La justice ivoirienne, 48 heures après l’émission d’un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne et l’arrestation des membres influents du directoire de son mouvement politique le GPS, a notifié ce mercredi 25 Décembre 2019, la saisie de sa résidence de Marcory-Résidentiel à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire. Les raisons.

Le procureur de la République, Adou Richard, dans une déclaration lue à l’édition de 20 heures du journal télévisé du lundi 23 Décembre a indiqué « les présomptions graves » à l’encontre de l’ex-homme de main du président Alassane Ouattara dans le cadre d’une tentative de déstabilisation du pouvoir en place et de détournement de deniers publics estimés à 1,5 milliard de Franc CFA.

Pour ce qui est du chapitre de ce dernier chef d’accusation, en l’occurrence celui du détournement de denier public, le procureur de la République a indiqué que l’imposante résidence de Guillaume Soro dans la commune de Marcory et acquise en 2008 pendant la gouvernance de l’ex-président Laurent Gbagbo, aurait été acquise au travers d’un montage juridico-financier frauduleux par l’intermédiaire de la société immobilière “Eburni SCI” qui lui appartiendrait par ailleurs.

Selon la justice ivoirienne, cette résidence payée avec l’argent du Trésor public devait à l’origine servir de résidence de fonction pour les premiers ministres ivoiriens et non une acquisition au sein du patrimoine de Guillaume Soro, comme ce fut le cas.

Dans cette guerre de communication, le camp de l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne a indiqué que Soro Guillaume avait acquis de façon légale cette résidence à partir du fonds de souveraineté de la primature qui s’élevait annuellement au montant de 7 milliards de FCFA et dont l’usage était entièrement soumis à sa discrétion en tant que Premier ministre.

Le Procureur de la République près le Tribunal de première  Instance d’Abidjan, animera dans l’après-midi de ce jeudi 26 décembre 2019, une conférence de presse relativement à l’information judiciaire ouverte contre SORO Guillaume et ses collaborateurs.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre