Général Moïse Miningou : « Nos Hommes montent en puissance »

919 0

Le Chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général Moïse Miningou, était, le 25 décembre 2019, avec ses Hommes du détachement militaire de Arbinda au lendemain de l’attaque qui a fait 42 morts dont 35 civils (31 femmes) et 7 éléments des Forces de défense et de sécurité. 80 assaillants ont été abattus. 

« Vous avez fait du bon boulot. Vraiment, c’est du bon boulot », a lancé le général Moïse Miningou à l’endroit de ses hommes dans une vidéo de la télévision Bf1. Le Chef d’état-major général des armées a ainsi fait le déplacement pour encourager les Hommes du détachement militaire de Arbinda dans la Région du Sahel.

« Ce qu’ils ont fait, c’est du vrai Burkinabè. C’est le vrai burkindi. C’est pour cela que je suis venu ici aujourd’hui, jour de Noël, pour leur témoigner cette satisfaction », a lancé le général Moïse Miningou aux hommes en poste à Arbinda. « Ce détachement nous a habitués à avoir des résultats. Plus ils sont attaqués, plus ils montrent encore de la détermination », a-t-il poursuivi.

Au fil des attaques, l’armée burkinabè gagne en efficacité, en proactivité et en puissance et le Chef d’état-major général des armées l’a fait remarquer. « Si vous avez remarqué, depuis ces derniers temps, nos hommes montent en puissance. Cet acte montre que les soldats burkinabè se sont réveillés et qu’avec la grâce du Tout-puissant, 2020 sera notre victoire », a commenté le général Moïse Miningou.

Le message du général Moïse Miningou aux Burkinabè

« C’est leur dire d’avoir confiance en leur armée, de savoir qu’il y a des hommes qui laissent leurs femmes, qui laissent leurs enfants et qui viennent en brousse ici pour défendre la Nation. Je pense qu’on doit respecter cela. J’ai toujours dit, un militaire qui quitte sa maison pour venir en opération, il n’est jamais sûr de repartir, mais il vient quand même. Cela montre la détermination. Je crois que normalement, le peuple devrait être derrière son armée, derrière ses militaires, qui ont décidé de sacrifier leur vie pour lui ».

Le général Moïse Miningou, lors de sa visite, a rendu hommage aux soldats tombés. Il a aussi rassuré de la détermination de l’Etat à mettre à leur disposition, les moyens pour mener à bien la défense du territoire.

Le 24 décembre 2019, ce détachement a été attaqué par des terroristes. La riposte a été de taille et a permis de tuer 80 terroristes, comme annoncé dans un communiqué de l’armée qui précise que les terroristes, dans leur fuite, ont tiré sur les civils dont 31 femmes.

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *