Sahel : Les États-Unis envisagent une réduction importante de leurs troupes

Le Ministère américain de la Défense a donné jusqu’à janvier à l’Africa Command pour établir un plan de retrait des troupes qui luttent contre les groupes terroristes aux côtés des armées locales et des soldats français. Cette disposition rentre dans le cadre d’un vaste retrait de leurs forces militaires en Afrique et en particulier au Sahel. 

A en croire le New-York Times, les États-Unis envisagent une réduction majeure, voire un retrait total de ses 7.000 hommes stationnés en Afrique y compris le Sahel.

Les troupes au Niger, au Tchad et au Mali seront les plus concernées par ces rappels. Les États-Unis pourraient même abandonner leur toute nouvelle base de drones construite près d’Agadez au Niger et qui a coûté plus de 100 millions de dollars aux contribuables américains.

Selon les observateurs, cela constitue une bien mauvaise nouvelle pour la France après le retrait américain de Syrie, d’autant que ce désengagement inclut aussi la fin de l’assistance à l’armée française au Sahel. Un soutien qui coûte 45 millions de dollars par an au Pentagone. Mais c’est aussi la fin  de l’encadrement des armées sahéliennes.

A travers tous ces retraits des fronts à travers le monde Donald Trump souhaite appliquer avant 2020, sa promesse de campagne de 2016 qui est de sortir les États-Unis de ce qu’il appelle « des guerres sans fin ». Le cap sera désormais mis sur les grandes menaces stratégiques que constituent la Chine et la Russie.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page