Faso Boxing day : Le FC Djaraba remporte la cinquième édition

115 0

Le FC Djaraba a remporté la cinquième édition du Faso boxing day, une compétition de football sur terrain réduit. Cette formation a dominé en finale le FC Cadana par le score de 2 à 1 le dimanche 29 décembre 2019.

Les deux équipes ont mis de l’intensité dans le jeu

Il y a cinq ans, des jeunes du quartier Tanghin (arrondissement 4) de Ouagadougou  constatent l’absence de compétition sportive pour occuper les jeunes pendant les vacances et les congés. Pour combler ce vide, ils décident d’organiser une compétition de football sur terrain réduit se jouant à sept. Ils créent ainsi le Faso boxing day sous la houlette de Julien Tiendrébéogo dit West.

Le concept s’inspire du boxing day dans le championnat anglais où les matchs du championnat se disputent tous les trois jours pendant la période des fêtes de fin d’années. Pour assurer la même intensité, le Faso boxing day se joue en deux jours. Cette année, les éliminatoires se sont disputées pendant la journée du samedi 28 décembre 2019. Le nombre d’équipes engagées est passé de huit à 16 cette année. Le thème retenu pour cette cinquième édition est : « jeunesse et défis sécuritaires ».

Préparer la relève   

« En une journée, nous avons disputé 26 matchs avec 16 équipes de douze joueurs chacune », avoue le promoteur du tournoi Julien Tiendrébéogo dit West. Pendant ces éliminatoires, le FC Canada et Djaraba FC se sont hissés en finale. Celle-ci s’est disputée le  29 décembre 2019 sur le terrain du complexe culturel au quartier Tanghin (secteur 18). En 2×15 minutes, l’équipe de Djaraba FC s’impose par 2 à 1. Il a fallu attendre la deuxième période pour que Djaraba FC prenne l’avantage au score et s’impose. A la pause, chaque formation avait trouvé le chemin des filets (1-1).

Les acteurs ont symbolisé la cohésion sociale par une photo de famille.

« Le premier objectif est de contribuer à la préparation de la relève du football national et la promotion de la cohésion nationale. Nous nous sommes dit qu’il fallait qu’on se retrouve pour faire quelque chose d’utile », avoue Julien Tiendrébéogo. Le fondateur de Salitas FC et ancien ministre des sports et des loisirs le colonel Yacouba Ouédraogo a patronné cette compétition. Le tournoi lui a permis de détecter des talents qui iront rejoindre le centre de formation de Salitas FC.

« C’est parce qu’il y a la sécurité qu’on peut jouer au football. Le thème retenu nous interpelle à mieux s’unir pour mieux se comprendre (…) Cela interpelle tout le monde pour qu’on puisse rester ensemble pour défendre le pays », soutient Yacouba Ouédraogo. Il a promis de soutenir la compétition l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre