2020 : Les vœux de nouvel an de l’UNIR/PS

203 0

Ceci est le message de l’UNIR/Ps à l’occasion du nouvel an.

Camarades militantes, militants, sympathisants de l’Union pour la Renaissance / Parti Sankariste,                                                                                                                                                       

Chers concitoyens,                                                                                                                

Chers expatriés résidant dans notre pays,

L’année 2019 s’achève.                                                                                                                          

Année très difficile pour notre pays, elle s’achève sur une note de tristesse, avec les lâches tueries de nos compatriotes par des terroristes sans foi ni loi, des hordes sauvages et trafiquants en tout genre.

En cette dure année, nous rendons un hommage particulier aux éléments des  Forces de Défense et de sécurité(FDS) tombés au front à l’Est, au Nord et partout sur le territoire national pour défendre notre dignité, notre honneur et préserver notre liberté, notre démocratie et nos valeurs républicaines.   C’est encore le lieu pour nous de saluer leur bravoure et leur renouveler notre soutien   inlassable.                      

Nous voudrions également rendre un hommage à nos camarades, amis et parents qui nous ont quittés prématurément.

Beaucoup de nos compatriotes, civils comme militaires, sont tombés. En mémoire de ces martyrs, nous demandons à tous, où qu’ils soient et quoi qu’ils fassent au moment où ils liront notre message, d’observer une minute de silence.

Nos pensées vont aux blessés des attaques barbares, civils comme militaires, auxquels nous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous ne saurions oublier ces nombreux déplacés internes auxquels vont nos vœux de retrouver dans les meilleurs délais leurs domiciles respectifs ainsi que leurs outils de travail.

Pour tous ces deux groupes, la solidarité de la nation entière est nécessaire afin qu’ils recouvrent rapidement la santé ainsi que leur dignité d’homme.

Quoique difficile, nous sacrifierons à la tradition en jetant un regard rétrospectif, pluriel et objectif sur l’année 2019 pour mieux nous projeter sur l’année qui commence.

Comme vous l’aurez constaté, l’année 2019 aura encore été marquée par l’insécurité, beaucoup de sang versé de nos soldats, les larmes de la veuve, de l’orphelin ou simplement du parent ou de l’ami qui ne verra plus son proche.                                                                                          

Ce constat douloureux nous interpelle tous et l’UNIR/PS rappelle, si besoin en était encore, que seule la cohésion sociale et une union sacrée autour de nos institutions républicaines nous conduiront à la victoire.

Nos encouragements vont à tous ceux qui résistent dans les zones durement touchées, particulièrement aux enseignants, aux agents de santé et à tous les travailleurs pour que l’Etat continue d’y exister.

Notre solidarité va également à tous ceux qui ont perdu leur source de revenus du fait de l’insécurité ou pour toute autre raison.

En dépit de ce contexte national, l’UNIR/PS a pu tenir toutes ses instances : SEN, BPN, rencontres des cadres, installations des différents responsables, formations des jeunes et des femmes à la base, etc. C’est ainsi que pour mettre l’accent sur la formation politique et idéologique nous avons créé le Centre de formation politique Thomas Sankara.                                                                                                                                                  

Au-delà du caractère statutaire de ces activités, pour nous, c’est aussi une forme de résistance au terrorisme et un refus de sombrer dans le désespoir.

Dans ce sens, nous avons commémoré le 15 octobre passé le 32e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara sous le thème : « Vaincre le terrorisme par la mobilisation populaire».

Durant l’année 2019, nous nous sommes enrichis aussi de l’expérience de nos partenaires politiques et avons apporté notre contribution à l’animation de la vie publique sur les sujets d’intérêt.

Au niveau international, nous constatons avec désarroi les tentatives de déstabilisation des régimes de gauche surtout en Amérique latine comme au Venezuela et en Bolivie.                             

 Nous assistons à l’asservissement du peuple palestinien dans un silence assourdissant de la communauté dite internationale. Nous notons avec regret la montée de l’extrême droite et des courants néonazis en Europe.

Sur la question de la sécurité, nous voudrions réaffirmer la nécessité  d’une coopération multilatérale et la solidarité internationale dans le respect strict de la dignité de chaque partenaire.                                                                                                                                                   Les forces internationales, françaises, américaines, européennes, russes, chinoises et autres ne devraient avoir d’autres objectifs que la sauvegarde de la paix mondiale dans leurs interventions lors des missions  de l’ONU comme au Sahel.

S’agissant de la monnaie unique appelée Eco, l’UNIR/PS voudrait rappeler l’absolue nécessité pour nos micro-Etats de tendre vers une Fédération dynamique de nos peuples.                                                                     Cette monnaie devrait garantir la souveraineté des Etats-parties débarrassée des oripeaux de la colonisation et du néocolonialisme. Elle devrait également revêtir toutes les caractéristiques de la souveraineté monétaire de nos Etats.

Ici comme ailleurs, nous vivons dans un monde complexe et peu sûr. Cette situation nous commande, à l’UNIR/PS, de planifier les actions pour notre évolution afin de participer au mieux à l’édification d’une nation démocratique et prospère au bénéfice des générations futures.

Aussi, dès le premier trimestre de l’année 2020, nous tiendrons un congrès extraordinaire au cours duquel nous évaluerons notre participation à l’exercice du pouvoir d’Etat et nous nous prononcerons sur les échéances électorales à venir.

Parallèlement, nous continuerons à accroitre l’assise du parti dans toutes les provinces et renforcerons nos relations avec les organisations partageant des idéaux communs.

Nous continuerons à jouer notre rôle républicain d’animation de la vie politique ainsi que la formation de nos militants pour une participation plus accrue à cette animation.                                                                              

Nous nous préparerons conséquemment pour une participation victorieuse aux élections de 2020 en prenant les dispositions idoines, aussi bien organisationnelles que programmatiques.

Camarades, chers concitoyens, la bataille est dure, mais elle vaut la peine d’être menée et la victoire est au bout de l’effort.

Et comme le disait le Camarde Président Thomas SANKARA, je cite : « Là où s’abat le découragement, s’élève la victoire des persévérants ».

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2020 marquée par une meilleure sécurité pour tous, une cohésion sociale et une unité des fils et filles du Burkina Faso pour gagner la bataille du développement malgré l’adversité dont la face la plus hideuses est le terrorisme.

Vive le Burkina Faso !

Avec le peuple, victoire !

Fait à Ouagadougou, le 30/12/2019

Le Président

Me Bénéwendé Stanislas Sankara

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre