Burkina : Hugues Fabrice Zango personnalité sportive de l’année 2019

355 0

L’absence des Étalons footballeurs du Burkina Faso a marqué les esprits des Burkinabè en 2019. Mais, des sportifs se sont démarqués et ont animé la sphère sportive. Parmi eux, Hugues Fabrice Zango s’est particulièrement démarqué avec sa médaille de bronze aux championnats du monde. Une première dans l’histoire de l’athlétisme burkinabè.

1er Hugues Fabrice Zango

Le triple-sauteur burkinabè a réalisé un exploit en 2019 : décrocher une médaille aux championnats du monde d’athlétisme. Une première dans l’histoire du sport burkinabè et dans l’une des disciplines phares du comité internationale olympique.

Il a confirmé sa progression fulgurante depuis la fin de l’année 2018 et le début d’année 2019. Il reste désormais un autre objectif qui est de décrocher une médaille olympique pour le Burkina Faso aux jeux olympiques de Tokyo (Japon). Ce sera également une première. Le jeune homme de 26 ans, champion d’Afrique en titre, détient le record d’Afrique du triple saut (16m66).

2e Iron Biby

Première personnalité sportive l’année dernière, Cheich Al Hassan Sanou dit Iron Biby est deuxième en 2019. L’année passée, il a conservé son titre de champion du monde de Logt Lift et son statut de l’homme le plus fort du monde.

3e Etalons juniors

Presque humiliée en 2018 au Niger, cette équipe reprise en main par Oscar Barro a fait oublier le mauvais souvenir de la CAN U20 en remportant les jeux africains face au Sénégal.

Au Niger, cette même formation avait largement dominé  en matchs de poules. La touche de l’ancien entraîneur de l’ASFB et du RCB Oscar Barro a transfiguré cette formation.

4e Paul Daumont

Aux championnats d’Afrique U23, Paul Daumont a remporté la médaille de bronze. Une grosse performance qui lui a permis de se qualifier pour les championnats du monde. Mais les conditions climatiques n’ont pas permis au jeune cycliste vainqueur du Tour de Côte d’Ivoire de s’exprimer comme il en a l’habitude. Il a été élu meilleur cycliste par l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB).

 5e Marthe Koala

Marthe Koala a considérablement amélioré ses performances tout au long de la saison. Aux jeux africains de Rabat (Maroc), elle offre une médaille d’or au Burkina Faso dans l’épreuve en heptathlon, sa discipline favorite et une médaille d’argent au 100 mètres haies. Aux championnats du monde d’athlétisme de Doha, Marthe Koala s’est blessée et n’a pu terminer son épreuve en heptathlon.

6e Laetitia Bambara

C’est le symbole même de la résilience. Blessée, éloignée des terrains pendant plusieurs mois, Laetitia Bambara a su travailler pour revenir au haut niveau. Elle décroche même une médaille d’or aux jeux africains 2019 au Maroc au lancer du marteau avec plus de 65 mètres de jet.

7e Fayçal Sawadogo

Le jeune taikwondoine, travaille avec discrétion. Inscrit dans un centre en Allemagne, le meilleur taikwondoine burkinabè en 2017 selon l’AJSB cumule les victoires lors de plusieurs compétitions internationales en Europe et en Afrique.

Le jeune homme de 23 ans a ouvert le bal des médailles lors des jeux africains au Maroc pour le Burkina Faso. Son objectif est d’offrir une médaille au Burkina Faso lors des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo (Japon). En 2019, il a remporté quatre médailles dans des tournois majeurs.

8e Bachirou Nikièma

Dans la discrétion, le jeune cycliste burkinabè a surtout confirmé ses talents de sprinteur,  notamment à la fin de la saison. Victorieux du grand prix de la pédale du président du Faso, il joue les premiers rôles au sein de l’équipe burkinabè au Tour du Faso 2019. Bachirou Nikièma remporte trois étapes, dont la dernière et plus prestigieuse en plus du maillot vert du classement aux points. 

9e Gloria Guissou 

Espoir du karaté do burkinabè, Gloria Guissou a surpris en remportant une médaille d’argent aux jeux africains. Il s’agit de l’unique médaille dans les compétitions de combats à ces jeux.

10e l’Association des journalistes sportifs du Burkina

Depuis deux ans, l’Association des journalistes sportifs du Burkina (AJSB) a instauré un prix qui porte son nom et qui récompense le joueur du mois en football. L’instauration de ce prix a permis de créer de la concurrence entre les joueurs du Fasofoot mais aussi de la solidarité au sein des clubs entre joueurs. Le prix AJSB du mois contribue à booster les footballeurs. Il apparaît comme un baromètre de performance pour les joueurs et les acteurs du Fasofoot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre