Saaba : Les jeunes veulent « vider les maquis pour converger vers les bibliothèques »

1219 0

La Coordination des élèves et étudiants de la commune de Saaba, à quelques encablures de Ouagadougou, a organisé une Assemblée générale ce 4 janvier 2020 afin de réunir les élèves et étudiants pour prendre en compte les difficultés qu’ils connaissent.

C’est en présence du premier responsable de la commune et de plusieurs autres invités que les jeunes de Saaba, à travers la Coordination des élèves et étudiants, ont tenu une assemblée générale ce samedi 4 janvier 2020 dans la Commune rurale. L’objectif de cette rencontre était pour les jeunes, une occasion d’exprimer directement et sans intermédiaire leurs préoccupations aux premiers responsables de leur commune. 

« Nous avons réuni les élèves et les étudiants avec les responsables communaux ce soir pour échanger ensemble sur la situation nationale et sur la question les concernant car les jeunes ont beaucoup de préoccupations ici à Saaba », a mentionné Parfait Kaboré, Coordinateur communal des élèves et étudiants de Saaba.

Tout en saluant les efforts consentis par le gouvernement en matière d’épanouissement de la jeunesse, les jeunes de la commune de Saaba ont exprimé leurs doléances qui concernent essentiellement le problème de l’emploi et de la formation. « Nous pensons que des mesures peuvent être prises afin d’obliger les entreprises présentes à Saaba à pendre en leurs seins, un quota de jeunes de Saaba en quête d’emploi », a déclaré Hervé Sawadogo, représentant des étudiants de Saaba. 

« Nous demandons des terrains de football, des bibliothèques, des salles de ciné car nous voulons vider les maquis et les bars pour converger vers ces lieux afin de mieux préparer notre avenir et mieux préparer la relève », a poursuivi Hervé Sawadogo.

Le maire de la commune de Saaba, Joseph Dipama, a tenu à saluer cette initiative de la jeunesse qu’il trouve très utile. « En tant que premier responsable de la Commune, nous avons besoin de ce genre de rencontre, de remarques et de suggestions afin de les prendre en compte et pouvoir mieux agir », a laissé entendre Joseph Dipama.

Pour ce qui est des préoccupations faites par les jeunes, le maire a fait la promesse de faire de son mieux afin qu’elles trouvent satisfaction. « Ces suggestions ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd et nous travaillons déjà dans ce sens », a déclaré Joseph Dipama

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *