Incendie du véhicule du journaliste Ladji Bama : Le MBDHP condamne

67 0

Ceci est une déclaration du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) sur l’attentat contre le journaliste Ladji Bama.

C’est avec une vive indignation que le MBDHP a appris, du journaliste d’investigation Yacouba Ladji Bama, l’attaque perpétrée à son domicile dans la nuit du 06 au 07 janvier 2020 et ayant occasionné l’incendie de son véhicule.

Alors que l’on attend toujours la vérité et la justice suite aux exécutions sommaires et extrajudiciaires perpétrées à Kain-Ouro, à l’assassinat des deux responsables de l’ODJ du Yagha, à la tentative d’assassinat du Secrétaire général adjoint de l’Alliance Police Nationale (APN), à l’enlèvement suivi de mauvais traitements de l’activiste Naïm Touré, aux menaces de mort contre Docteur Daouda Diallo du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC), à l’attaque du domicile de Hervé Ouattara par un groupe d’individus ayant agi à visage découvert, ainsi que sur bien d’autres dossiers de crimes impunis, voilà que les assassins présumés continuent leurs basses besognes.

Il n’est pas exclu que cet acte s’inscrive dans un plan macabre d’intimidations et d’éliminations physiques de démocrates et patriotes qui dénoncent les travers de la gouvernance peu vertueuse des autorités actuelles, marquée par de nombreux cas de malversations et de corruption présumés impliquant de hauts dignitaires du régime.

C’est en cela que l’inertie des autorités face aux actions criminelles récurrentes de ces escadrons de la mort inquiète et interpelle à la fois. Jamais, dans l’histoire de notre pays, le droit à la vie n’aura été aussi banalisé.

Aussi, face à la situation particulièrement incertaine et préoccupante dans laquelle, par leur incapacité, les dirigeants actuels ont plongé le Burkina, le MBDHP :

  • condamne fermement les meurtres, violences physiques et intimidations dirigés contre des journalistes, démocrates, patriotes et révolutionnaires qui se battent pour une gouvernance vertueuse et contre l’impunité des crimes de sang et des crimes économiques ;
  • appelle à l’arrestation et la traduction sans délai des auteurs d’agressions, d’exécutions sommaires, de meurtres et de tentatives de meurtres devant les juridictions compétentes, afin qu’ils répondent de leurs actes ;
  • apporte son soutien au journaliste Yacouba Ladji Bama, à l’ensemble des journalistes, ainsi qu’aux organisations professionnelles de médias dans leurs actions courageuses pour la protection et la défense des droits de l’homme et de la démocratie au Burkina ;
  • appelle l’ensemble de ses militantes et militants à solidariser davantage et à aiguiser leur esprit de lutte et de sacrifice, afin de s’opposer, vaille que vaille, à tout projet de gestion du pouvoir d’Etat par le fer et dans le sang.
  • Non aux exécutions sommaires et extrajudiciaires !
  • Non aux assassinats ciblés et de masse !
  • Démantèlement sans délai des escadrons de la mort !

Ouagadougou, le 08 janvier 2020

Le Comité Exécutif National

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre