Togo : La CENI confirme dix candidats pour la présidentielle de février 2020

250 0

La Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, a publié la liste des dix candidats qui devront aller à l’assaut du fauteuil présidentiel le 22 Février 2020 prochain.

Moins de la moitié des 24 formulaires de candidatures retirés à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dans le cadre de la présidentielle togolaise du 22 février prochain, c’est-à-dire, seulement dix (10) ont finalement été retournés à la date de clôture des dépôts, ce mercredi 8 janvier 2020 à minuit.

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a en fin de compte, sur la base de ses critères retenus des figures telles que Faure Gnassingbé, le président sortant et candidat de l’Union pour la République, Unir, Jean-Pierre Fabre, ancien chef de file de l’opposition (ANC), et Agbéyomé Kodjo, le candidat de la coalition des forces démocratiques.

Au nombre de ceux-ci figurent également Innocent Kagbara (40 ans), candidat du Parti démocratique panafricain (PDP) et Kpétigo Afiwa, candidate indépendante et l’unique femme en lice, déterminée à être la première présidente du Togo.

Aubin Thon (Nouvelle Vision, indépendant), Wolou Komi (Pacte socialiste pour le Renouveau, PSR), Tchassona Traore (MCD) et Aimé Gogué (ADDI) seront de la compétition contrairement à Kondo, disqualifié pour manque de pièce de caution fixée à 20 millions de FCFA (environ 30 500 euros). « Je ne compte pas en rester là. Je vais introduire devant la Cour constitutionnelle une réclamation pour une diligence », a-t-il confié.

Les grands absents de cette échéance électorale seront le Comité d’action pour le renouveau (CAR), fondé par l’ancien Premier ministre Yaovi Agboyibo, qui avait déjà boycotté le scrutin de 2015, dénonçant le « manque de transparence ». L’Union des forces du changement (Ufc), fondée par Gilchrist Olympio, fils du premier président Sylvanus Olympio, s’est abstenue de présenter de candidat mais a promis donner des consignes de vote.

La présidentielle togolaise se tiendra le 22 février 2020 et Faure Gnassingbé va briguer un quatrième mandat après ceux de 2005, 2010 et de 2015.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Burkina24
Source : Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre