Burkina : Fin de stage pour 10 jeunes au FPDCT

189 0

Le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a lancé un programme un dénommé « programme contact emploi ». A la fin de la première vague dudit programme, 10 stagiaires ont reçu des attestations pour avoir effectué des temps d’apprentissage au sein de la structure. La remise de ces attestations est intervenue ce jeudi 9 janvier 2020.

« La philosophie derrière ce programme, c’est l’ouverture du FPDCT aux étudiants et à tous les jeunes Burkinabè désireux d’avoir un stage », a expliqué le directeur général du fonds permanent, Bruno Dipama. C’est donc par vague de 10 que les stagiaires sont reçus au sein de cette structure qui œuvre pour une réelle décentralisation du Burkina Faso.

Ainsi, ce sont des stages de 3 mois renouvelables une fois que ces jeunes ont effectués dans diverses directions de la structure. Et sur les objectifs visés par ces stages, le premier responsable du FPDCT s’est exprimé. « Nous les invitons à aimer le travail bien fait mais également à cultiver la quête permanente de meilleures pratiques », a-t-il ajouté.

Photo de famille des stagiaires avec le personnel du FPDCT

Pour cette première vague, c’est un satisfecit selon les propos de Bruno Dipama. L’apport de ces jeunes pour l’édification du FPDCT  n’a pas ainsi été oublié par les premiers responsables. « Le fonds a remarqué le désir d’apprendre de ces stagiaires qui veulent passer de la théorie à la pratique. Ils ont apporté beaucoup au fonds permanent », a déclaré le directeur des ressources humaines, Mahamadi Kologo.

Du côté des stagiaires, ce sont des sentiments de satisfactions et de remerciements à l’égard du FPDCT. « Le stage s’est bien déroulé. Je suis très émue et je remercie le fonds », a exprimé Judith Tchitou, porte-parole des stagiaires. Il est à noter que le programme va continuer avec d’autres lots de stagiaires et il embrasse divers secteurs allant de la communication aux finances en passant par les marchés publics.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre