Burkina : Le ministère de l’eau décline ses défis pour 2020

415 0

Les agents du ministère de l’eau et de l’assainissement ont présenté leurs vœux à leur premier responsable ce vendredi 10 janvier 2020. Une occasion pour le ministre Niouga Ambroise Ouédraogo de saluer le travail abattu par les agents du ministère. Les échanges ont également porté sur les acquis engrangés et sur les défis à relever.

« Vos efforts ont permis de servir 920.000 personnes supplémentaires sur toute l’étendue du territoire. Un accès à l’assainissement à environ 188.000 personnes supplémentaires », a indiqué le secrétaire général du ministère de l’eau, Alassoun Sori. Une indication qui vient comme exemple de réalisations faites au cours de l’année 2019.

Seulement, tout n’est pas rose au sein du département dirigé par Niouga Embroise Ouédraogo. Les agents ont porté à la connaissance de leur patron bon nombre de difficultés. « Je me fais le porte-parole de l’ensemble du personnel pour vous présenter nos doléances et solliciter leurs réalisations pour une efficace exécution des actions du ministère de l’eau et de l’assainissement. Il s’agit des difficultés liées aux infrastructures », a soulevé Alassoun Sori.

D’autres difficultés comme le manque de matériel de transport et de terrain de sport ont été également citées par le SG du ministère. Mais en dépit de ces problèmes, les agents du ministère ont réaffirmé leur soutien au ministre Ambroise Ouédraogo. Et ce pour une année 2020 qui s’annonce comme celle des grands chantiers à terminer.

En dépit de ces problèmes, les agents du ministère ont réaffirmé leur soutien au ministre ambroise Ouédraogo

Des doléances bien reçues par le ministre

Revenant sur les difficultés, le ministre de l’eau a reconnu la pertinence de certains cas. « Il faut reconnaître qu’on n’est pas nombreux. On n’est même pas 900. C’est dire qu’on devrait former une famille resserrée. Oublions un peu nos contraintes professionnelles. Gardons l’esprit de la famille », a cependant souhaité le chef du département en charge de l’assainissement, Ambroise Ouédraogo.

Sur la réduction du train de vie de l’Etat, le ministre a indiqué que « l’Etat ce n’est pas le ministre. Ce n’est pas vous seulement non plus. C’est tout le monde. Je sais qu’il y a un certain nombre de mesures qui font grincer les dents », a relevé le ministre.

Pour aborder la nouvelle année, le ministre a dit avoir seulement trois attentes. L’instauration des rapports trimestriels, les rencontres entre les directions et leurs agents et la ponctualité.

 A l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, des agents nouvellement admis à la retraite ont reçu des cadeaux, signe de leur appartenance à la grande famille de l’eau et de l’assainissement.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre