JCI Burkina : C’est parti pour les activités de l’année 2020

86 0

Lancer les activités du mandat 2020 était, entre autres, au menu de la rentrée solennelle de la Jeune chambre internationale Burkina Faso (JCI BF) le samedi 11 janvier 2020. Une rentrée placée sous le thème : « La contribution citoyenne à la paix et la cohésion sociale ».

Wilfried Arnaud Zio succède à Saïdou Sanou, président pour un mandat d’un an à la tête de la JCI BF. La passation de charte a eu lieu ce samedi 11 janvier 2020, au cours de leur rentrée solennelle 2020.  Éducation, santé et environnement ont été les trois axes majeurs sur lesquels, le président sortant a travaillé au cours de son mandat.

« A travers ces trois axes, nous avons essayé de notre manière avec nos membres, de pouvoir sensibiliser et de pouvoir faire un dépistage sur le cancer du col de l’utérus d’environ 1000 à 2000 femmes. Nous avons sensibilisé environ 800 élèves sur la citoyenneté active, sur les codes de la route. Nous avons aussi travaillé à implanter environ 1000 plants à travers le pays », a fait savoir Saïdou Sanou.

Pour Wilfried Arnaud Zio, le mandat 2020 vient compléter les actions qui ont été initiées en 2019. Il entend continuer à lutter pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Et ce, dans une année marquée par des élections à venir. Aussi, il compte œuvrer pour la quête de la paix et la cohésion sociale dans un Burkina qui en a  vraiment besoin.

Le président national 2020 de la JCI Burkina, Wilfried Arnaud Zio

 « Un accent particulier sera mis sur la carte de membre pour que chacun des membres de la JCI Burkina Faso réaffirme son appartenance. A cela s’ajoute le programme de ponctualité. Désormais, c’est un mot d’ordre, les activités devront commencer à l’heure », a-t-il ajouté.

Du 6 au 9 mai 2020, se tiendra la conférence Jeune chambre internationale Afrique et Moyen orient à Ouagadougou. C’est l’un des principaux défis de la JCI Burkina Faso, selon son président. « Cela va nécessiter l’accompagnement de tous, parce qu’au-delà de la Jeune chambre,  c’est un événement qui engage tout notre pays », a expliqué Wilfried Arnaud Zio.

A travers le thème «la contribution citoyenne à la paix et la cohésion sociale », le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo, président de la cérémonie, représenté par Mahamad Derra, invite la JCI à s’investir pleinement pour que la paix et la cohésion soient une réalité au sein des membres.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre