Burkina  : Mafarma Sanogo au gouvernail du Service d’information du gouvernement

109 0

Le Service d’information du gouvernement (SIG) a désormais une nouvelle coordonnatrice. Il s’agit de Mafarma Sanogo. Ce lundi 13 janvier 2020, le coordonnateur sortant Félix Kambiré lui a passé le flambeau. Cette passation de charge a eu lieu au Premier Ministère.

Mafarma Sanogo devient la coordonnatrice du Service d’information du gouvernement (SIG). Elle a été nommée en conseil des ministres, en sa séance du 8 janvier 2020. Elle prend officiellement fonction ce lundi 13 janvier 2020, en remplacement de Félix Kambiré, coordonnateur sortant.

Pendant deux ans et demi, Félix Kambiré a dirigé le SIG. Il en ressort satisfait, selon lui. « C’était une mission exaltante, une mission passionnante, une mission de service public. J’ai le sentiment d’avoir été un haut cadre de l’administration au service de son pays », a-t-il dit.

Pour lui, l’objectif de la mission était un nouvel encrage du SIG, « en faisant de lui un acteur principal de la coordination de la communication gouvernementale. C’est ce nouvel encrage depuis octobre 2019. Désormais, le SIG relève du Premier ministère, ça va permettre beaucoup plus d’avoir un ancrage si l’ensemble des actions au niveau des sectoriels et de contrôler un peu tout ce qui s’agit de communication publique ».

Mafarma Sanogo place son mandat sous le signe de la performance continue

Chaque jour est un nouveau défi, selon la nouvelle coordonnatrice et il faut travailler à le relever.

« A tout moment un agent public est prêt et va toujours là où le devoir l’appelle et je me repose sur un socle assez solide. Pour cela, je rends hommage à mon prédécesseur Félix Kambiré qui a suffisamment ‘’mouillé le maillot’’ et comme il faut ajouter de la terre à la terre, nous allons encore faire quelque chose pour que chaque jour soit un nouveau défi. Les schémas traditionnels sont parfois mis à mal et il faut parfois s’inventer, inventer et réinventer ».

C’est sous le signe de la performance continue que Mafarma Sanogo place son mandat. « On ne s’assoit jamais sur les acquis, il faut aller plus loin », a-t-elle dit.

Et pour aller plus loin, « il faut des collaborateurs bien outillés, bien motivés, pour pouvoir accompagner les actions quotidiennes et également des partenaires prêts à nous accompagner, sans oublier la hiérarchie qui se dit disponible à nous accompagner pour réussir cette mission », a-t-elle ajouté.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre