Burkina : Plus de 900 millions de F CFA pour des victimes du putsch de septembre 2015

683 0

Le Tribunal militaire a livré son verdict sur le jugement des intérêts civils dans le procès du coup d’Etat de septembre 2015, ce lundi 13 janvier 2020. Il a condamné les coupables, dont le général Gilbert Diendéré, à payer la somme de 947.279.507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles.

Dans sa décision, le Tribunal militaire a débouté certaines parties civiles dont l’Etat du Burkina Faso de ses réclamations car étant mal fondées. Selon Me Awa Savadogo, avocate représentant l’Etat du Burkina Faso, son client  demandait plus « d’un milliard de F CFA ». 

Me Prosper Farama, également de la partie civile, a pour sa part estimé que ce verdict résonne comme « un soulagement » après ce long feuilleton judiciaire qui a duré près de deux ans. Dans le fond, le tribunal a déclaré irrecevable l’appel en garantie de l’Etat. « Ce qui est dommage », commente Me Farama parce que, dit-il, « cela expose les victimes à des difficultés de se voir payer ».

Lire 👉 Procès du putsch de septembre 2015 : Le verdict

Après la condamnation de certains accusés à la suite de l’action pénale dans le cadre du procès du Coup d’Etat de septembre 2015, le jugement des intérêts civils vient boucler ce dossier en attendant d’éventuels recours de part et d’autres. 

Vidéo – Des avocats des parties civiles s’expriment 

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre