Burkina : Le ministre Éric Bougouma lance le bitumage de voiries urbaines à Ouagadougou

293 0

Le ministre des infrastructures, Éric Bougouma a lancé les travaux de bitumage de quatre rues à Ouagadougou, ce mardi 14 janvier 2020.

Le projet de réhabilitation et de bitumage des voiries urbaines a entamé sa deuxième phase avec le lancement ce 14 janvier 2020 à la rue Bassi à Gounghin, de  la réalisation de quatre rues à Ouagadougou. D’un montant de 2 243 308 915 francs CFA, les travaux vont concerner précisément les Rues Bassi, 13.18 et 13.56 de la capitale.

Le projet vise, entre autres, à faciliter la mobilité des biens et des personnes, améliorer le cadre de vie des populations et à réduire les risques d’accidents de la circulation. 

« Il s’agit de mettre en œuvre, un programme de réhabilitation et de bitumage de la voirie urbaine des grandes villes du Burkina Faso. La technique qui va être utilisée est une technique de réhabilitation en profondeur. La couche de fondation est reconstruite. C’est aussi la technique du resurfaçage », a indiqué le ministre Éric Bougouma. 

D’ici la fin du premier mois de l’année 2020, d’autres travaux plus importants seront lancés avec le démarrage de la phase trois du projet, assure. Il s’agit, selon lui, de la réalisation des infrastructures au niveau des quartiers périphériques et dans le centre  de la commune de Ouagadougou. « La réalisation de ces infrastructures améliorera la mobilité et permettra le désenclavement desdits quartiers », souligné Armand Roland Pierre Béouindé, le maire de la capitale burkinabè. 

« Le président Roch Marc Christian Kaboré a instruit son gouvernement de continuer à travailler pour améliorer les conditions de vie des populations.  Sur la situation sécuritaire, il n’y a rien à dire. Le président du Faso est à Pau avec ses pairs du G5 Sahel. Nous avons tous lu le communiqué final et c’est un bon communiqué. Avec le président français, ils se sont mis d’accord pour accélérer le renforcement de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme. Nous pensons que les résultats seront à la hauteur de ce que les peuples du Sahel attentent »

Éric Bougouma

Une occasion pour le ministre des infrastructures de s’indigner sur les propos de certaines personnes attribuant la paternité des projets à l’ancien régime. Pour lui, « il y a beaucoup de mensonges qui sont distillés ». « Nous savons ce que nous faisons », a-t-il martelé pour terminer.

Lancement officiel des travaux de réalisation de la rue Bassi par le président par intérim du MPP Simon Compaoré

De l’avis de Simon Compaoré, président par intérim du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), la réalisation de ces rues est la bienvenue. « C’est une joie parce que cette infrastructure routière traverse d’importantes infrastructures. On pourra à nouveau circuler aisément. Et ça, c’est des prouesses de ceux qui gouvernent aujourd’hui », a indiqué l’ancien ministre de la sécurité et habitant de Gounghin.

Pour cette phase, c’est plus de 4 kilomètres de routes qui seront réalisés. Pour ce qui est de la rue Bassi, Simon Compaoré a été fait « contrôleur des contrôleurs » de l’exécution des travaux. Rendez-vous est donc donné dans 6 mois pour constater le produit fini.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre