Les journalistes et communicateurs scientifiques chez le ministre Alkassoum Maïga

129 0

Les journalistes et communicateurs scientifiques sont réunis au sein de l’association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso créée depuis 2011. La nouvelle équipe de l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso (AJCS/BF) a élu pour coordonnateur, Karim Namoano.

Le nouveau bureau installé en fin 2019 est allée se présenter au ministre de tutelle de la recherche et recueillir du même coup ses conseils. Reçus en audience, le lundi 13 janvier 2020, par le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, les membres de l’association ont saisi l’opportunité pour présenter leurs plans d’action 2020.

En 2020, il est prévu une émission dénommée tremplin où chercheurs et journalistes échangeront pour offrir aux populations des résultats de la recherche au Burkina Faso. Entre autre activités, nous retenons la poursuite du maquis des sciences, des formations des journalistes du Burkina Faso et des pays francophones de l’Afrique.

En 2020, il y a l’installation du bureau de l’Ouest, des visites d’instituts et centres de recherche, la production de films et documentaires scientifiques. Une Nuit de récompenses des chercheurs est prévue pour un hommage mérité.

A l’issue de leur entrevue, le coordonnateur Karim Namoano a confié aux journalistes qu’il s’agit au cours des échanges avec de dérouler le plan d’action de l’année 2020 de l’AJCS/BF.

Le ministre Alkassoum Maiga a prodigué des conseils aux journalistes et communicateurs scientifiques en leur demandant de recourir aux chercheurs et aux innovateurs pour promouvoir la culture scientifique auprès des populations. Il a d’ailleurs montré sa disponibilité et celles de ses services techniques pour nous accompagner dans l’atteinte de leurs objectifs.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Ouaga : Ce regrettable incivisme

Posté par - 17 février 2020 0
Vous avez dit occupation anarchique des espaces publics à Ouaga! Parlons-en !  L’aménagement d’une voie entraîne systématiquement un développement des…