Burkina : Protocole d’entente entre AVIC international et le ministère de la santé

188 0

Le ministère de la santé et AVIC international holding corporation (AVIC International) ont signé ce mercredi 15 janvier 2020, un protocole d’entente.

AVIC international holding corporation (AVIC International), spécialiste en matière de santé, ingénierie, aviation, voies et chaussées, selon le ministre de la santé, Léonie Claudine Lougué, a décidé d’accompagner le Burkina Faso dans le secteur de la santé. AVIC international a donc, avec le ministère de la santé, signé un protocole d’entente ce mercredi 15 janvier 2020.

« Les accidents de la voie publique ayant été déclarés dans la région Ouest africaine, comme un problème de santé publique, nous avons demandé à ce qu’ils nous accompagnent pour finaliser le centre de neurochirurgie pour pouvoir répondre à l’objectif du président du Faso, d’ériger au Burkina un centre de référence pour la prise en charge des maladies neurochirurgicales », explique Claudine Lougué.

Des projets d’intérêts communs ont été mentionnés dans le protocole d’entente entre le ministère de la santé et AVIC international.

« Nous avons demandé de nous accompagner dans l’équipement et la formation du personnel, afin de pouvoir libérer le centre de prise en charge neurochirurgicale des affections de Yalgado. Reconstruire Yalgado qui est notre premier hôpital de référence, notre miroir à tous et qui a vu naître beaucoup d’entre nous. Construire et fournir les équipements pour une maternité au profit de la pédiatrie Charles de Gaulle.  Construire, fournir les équipements et former le personnel du Centre hospitalier régional universitaire de Gaoua et de Fada N’Gourma », a énuméré le ministre de la santé.

AVIC international, à travers son directeur Yang Wang, se dit ravi d’être aux côtés du ministère de la santé et de pouvoir contribuer à améliorer le secteur de la santé au Burkina Faso.

Pour Léonie Claudine Lougué, le mémorandum d’entente est une manifestation d’intérêt à accompagner. « Ils vont aller étudier à fond les projets, étudier nos conditions de partenariat public privé avant de revenir et nous pensons que très bientôt,  ils seront de retour. Rendez-vous est pris avant la fin du premier trimestre 2020 », a-t-elle affirmé.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre