Burkina : Une délégation du système des Nations Unies au siège du CFOP

202 0

Le chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, accompagné d’autres chefs de partis politiques, a reçu une visite de la délégation du système des Nations Unies, conduite par Rosemary Anne DiCarlo, sous secrétaire du département des affaires politiques et de la consolidation de la paix des Nations unies, dans ses locaux. Ils se sont entretenus sur plusieurs points dont les élections de 2020. C’était ce vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou.  

Une heure ! C’est la durée de la visite de la délégation du système des Nations Unies, conduite par Rosemary Anne DiCarlo, sous secrétaire du département des affaires politiques et de la consolidation de la paix des Nations unies dans la demeure du chef de file de l’opposition politique burkinabè. Plusieurs sujets étaient sur la table, dont les élections de 2020, la question sécuritaire, la réconciliation, le retour des exilés politiques.

C’est le chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, qui s’est prononcé. Il s’est exprimé sur le recrutement des volontaires dans la lutte contre le terrorisme. Tout en saluant l’acte du gouvernement, il a fait savoir également qu’il est attentif à ce sujet : 

« Il y a des dispositions qui ont été prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme pour recruter des volontaires. Autant nous saluons cet acte et cet engagement comme étant un moyen de donner davantage de soutien à nos FDS; autant nous sommes attentifs à ce que cette opération ne se traduise pas par le recrutement d’hommes et de femmes qui pourraient servir à des desseins qui n’ont absolument rien à voir avec  la lutte contre le terrorisme; notamment avec les élections de 2020 ». L’instinct politique de l’opposition motive cette inquiétude, s’est-il justifié.

Irmine KINDA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre