Kadré Désiré Ouédraogo

Présidentielle 2020: KDO veut «mettre le Burkina sur les rails du travail, du progrès et du développement»

921 0

Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) a réaffirmé sa candidature pour les élections présidentielles de 2020. A l’occasion d’une présentation de vœux à la presse, il a donné les grandes lignes de sa vision pour le Burkina Faso. C’était ce vendredi 17 janvier 2020 à Ouagadougou

A l’occasion de la présentation de vœux à la presse, le candidat Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) a réaffirmé sa candidature aux élections présidentielles de 2020. Ainsi, il entend briguer la magistrature suprême au Burkina Faso. Le candidat a rappelé l’importance de la presse pour l’Etat de droit. A cet effet, il a salué les luttes et les sacrifices de la presse burkinabè. Il a fait une mention spéciale au journaliste d’investigation assassiné Norbert Zongo. 

Lire aussi 👉 Présidentielle 2020 : Kadré Désiré Ouédraogo réaffirme sa candidature à Ziniaré

«  Le premier gouvernement que j’ai eu l’honneur de diriger en 1996 s’est attelé à obtenir qu’il soit instauré une subvention à la presse privée. De même qu’était instaurée une subvention aux partis politiques pour leur permettre d’assurer la saine animation de la vie politique de notre pays et assurer la pluralité des opinions », a rappelé Kadré Désiré Ouédraogo.

2020 est une année électorale au Burkina Faso. Le candidat a dévoilé les grandes visions de sa candidature. Il a souhaité que « la volonté de notre peuple soit clairement manifestée à travers des élections inclusives, transparentes et crédibles ».

« Nous ne souhaitons pas que cette volonté du peuple burkinabè soit prise en otage ou  travestie par la fraude, par les restrictions diverses et par les autres manipulations. Il nous appartient à nous tous citoyens burkinabè, d’être vigilants et de faire en sorte que ces élections expriment la volonté du peuple burkinabè. Nous nous battrons pour qu’il en soit ainsi », a laissé entendre le candidat.

Lire également 👉Kadré Désiré Ouédraogo : « Il est temps pour les Burkinabè de se réveiller »

Pour l’ex premier ministre, il a souhaité que dans les 5 années qui suivent les élections de 2020 que le Burkina Faso retrouve la paix, la sécurité, la cohésion sociale à travers une réconciliation véritable de ses fils.

A l’issue de sa victoire aux élections, Kadré Désiré Ouédraogo, selon ses dires, compte instaurer l’autorité de l’Etat, la bonne gouvernance et une administration dynamique. Pour y arriver, il a expliqué qu’il compte mener une lutte acharnée contre la corruption, l’enrichissement illicite et le trafic d’influence.

« Il faudra également que nous puissions assurer un plein développement et essors sociaux. Principalement l’éducation, la santé, la solidarité nationale dans lesquels secteurs des mesures innovantes sont prises pour booster la capacité de tout un chacun et offrir à notre peuple ce dont il a besoin pour sa prospérité et pour son développement personnel. Lorsque nous aurons fait cela, je pense que nous aurons remis notre pays sur les rails du travail, du progrès et du développement », a-t-il lancé.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *