Commerce électronique : naagoule.com forme 500 jeunes burkinabè

162 0

Nagoule, centrale de commerce en ligne permettant l’achat, la vente et l’échange de biens et services sur le réseau internet à travers sa plateforme www.naagoule.com, met au profit de 500 jeunes burkinabè, une formation sur la création et l’exploitation de multi-boutiques E-commerce dans le cadre d’un projet. 

Le Projet d’appui pour une formation technique professionnelle qualifiante sur la création et l’exploitation de multi-boutiques E-commerce sur la plateforme naagoule a été présenté ce lundi 20 décembre 2020 par les initiateurs pendant une rencontre avec la presse.

Convaincu que « le meilleur investissement pour une nation est une jeunesse bien formée et outillée », naagoule.com compte former 500 jeunes afin de mettre en place une boutique de vente en ligne pour chacun d’eux sur leur plateforme de E-commerce afin de faciliter l’auto-emploi et lutter contre le chômage des jeunes.

Pour les initiateurs, cette formation va viser essentiellement plusieurs aspects. Il sera question, dans un premier temps, de détecter, former et accompagner les jeunes dans le secteur du E-commerce. Aussi, cette formation permettra-t-elle de porter une assistance aux jeunes dans le domaine du commerce en ligne. Par ailleurs, elle permettra vulgariser les métiers du E-commerce en associant les partenaires sociaux économiques et les consommateurs.

L’accompagnement de l’Etat attendu…

Convaincu que cette formation constitue un levier permettant d’absorber le problème de chômage des jeunes, elle permettra également, selon Yaya Traoré, administrateur du projet d’offrir « une multitude de services entraînant avec lui des retombées importantes pour la croissance économique et sociale du Burkina Faso ».

Ouverte à tous et correspondant aux demandes des chômeurs, des employeurs et des partenaires, l’administrateur du projet a laissé entendre que les jeunes formés ne seront pas abandonnés à la fin de la formation. « Une équipe technique sera mise en place pour le suivi des 500 jeunes formés pendant une période de douze mois. Un appui en conseil, en résolution des éventuels problèmes techniques, en développement de boutique, en promotion des biens et services vendus leur sera offert », a déclaré Yaya Traoré. 

Le coût du projet est estimé à 50.000.000 de francs CFA. Les initiateurs comptent sur l’accompagnement de l’Etat à travers le Ministère de l’Economie Numérique, le Ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle, le Ministère du commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, la Chambre de commerce et la Maison de l’Entreprise. 

Il faut noter qu’un donateur anonyme soucieux de l’entrepreneuriat des jeunes a pris l’engagement, selon Yaya Traoré de financer la participation de 100 jeunes au projet. Une participation coûte 100.000 F CFA.

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre