Santé de Djibrill Bassolé : Eddie Komboïgo lance un appel au Chef de l’Etat

1114 0

Les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont présenté ce dimanche 19 janvier 2020 leurs vœux de nouvel an au président de leur parti, Eddie Komboïgo.

La cérémonie de présentation de vœux qui a eu lieu au siège du CDP à Ouagadougou a été l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée et de présenter les perspectives pour la nouvelle année qui s’avère électorale.

Durant la cérémonie à laquelle étaient présents tous les cadres du parti, le président Eddie Komboïgo a tenu, en premier, lieu à féliciter tous les militants qui ont contribué à permettre au parti d’être représenté sur toute l’étendue du territoire malgré le contexte sécuritaire.

Eddie Komboïgo n’a pas manqué de se prononcer sur la situation nationale. Selon lui, tous les « indicateurs sont rouges à tous les niveaux ». En effet, pour lui, du fait « de l’amateurisme et de l’incurie » du pouvoir en place « préoccupé par un second mandat » ; l’on constate une dégradation continue des conditions de vie de la population si bien que « la prétendue solution est devenue le problème ».

Aussi, le président du CDP, a-t-il tenu à encourager et mobiliser tous les militants de son parti pour l’atteinte de l’objectif ultime du parti en 2020 qui n’est autre que « la reconquête du pouvoir et le retour honorable des exilés dans un climat apaisé ».

Un appel lancé au Président du Faso

Au cours de cette cérémonie de présentation de vœux, l’expert-comptable a laissé entendre qu’une délégation du CDP a rendu une visite au Général de Gendarmerie Djibrill Bassolé hospitalisé récemment à l’hôpital de Tengandogo.

A en croire Eddie Komboïgo, la situation sanitaire de l’ancien chef de la diplomatie burkinabè est « précaire » et « plus que préoccupante ». Se disant très affecté par cette situation, Eddie Kombiogo a laissé un message au Président du Faso :

« Je lance un appel solennel au Président du Faso, Roch Kaboré, pour qu’enfin, il use de son pouvoir de Chef d’Etat pour permettre au patient Djibrill Bassolé d’aller se faire soigner dans un autre pays que le Burkina Faso où on n’a pas malheureusement les moyens de le soigner ».

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *