L’Assemblée nationale adopte la loi sur les volontaires pour la défense

Burkina : La loi sur les volontaires pour la défense de la patrie adoptée à l’unanimité

543 0

Annoncé par le Président du Faso le 7 novembre 2019 dans son message à la nation, le recrutement de volontaires au sein des populations civiles pour participer à la défense de la patrie est en train de se concrétiser. L’Assemblée nationale a apporté sa caution pour le recrutement des volontaires pour la défense de la patrie ce mardi 21 janvier 2020. 

La loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale ce 21 janvier 2020. Cette loi comporte 5 chapitres et 23 articles. Il s’agit, entre autres, des dispositions générales, des droits et obligations et de la perte de la qualité de volontaire pour la défense de la Patrie.

Le Burkina Faso est, en effet, en proie aux attaques terroristes. Malgré les ressources consenties, les actions de riposte ne semblent toujours pas atteindre les résultats escomptés. Pour contrer de façon significative la menace, les autorités ont jugé utile d’associer l’engagement des forces de défense et de sécurité à celui des populations locales. 

Lire également 👉Burkina : Le gouvernement adopte un projet de loi sur les volontaires pour la défense

L’Assemblée nationale vient de donner son feu vert pour le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Par cet acte, l’Etat burkinabè vient, ainsi, de se doter d’un cadre juridique pour renforcer la lutte contre le terrorisme et la participation des populations.

Selon l’article 2 de ladite loi, «  le Volontaire pour la défense de la Patrie est une personne physique de nationalité burkinabè; auxiliaire des forces de défense et de sécurité; servant de façon volontaire les intérêts sécuritaires de son village ou de son secteur de résidence, en vertu d’un contrat signé entre le volontaire et l’État ».

Une formation initiale de 14 jours

La mission du VDP est de contribuer, au besoin par la force des armes, à la défense et à la protection des personnes et des biens de son village ou de son secteur de résidence. A cet effet, un contrat d’un an renouvelable est signé entre le volontaire et l’Etat. Les VDP sont placés sous la tutelle du ministre de la défense.

Lire aussi👉 Recrutement de volontaires : « Nous savons où nous allons »

A écouter le ministre en charge de la défense, les VDP fourniront des informations sur le déplacement des terroristes  et répondent aux premières attaques en attendant que les troupes armées arrivent. Ils seront soumis à une formation initiale de 14 jours. Le contenu de la formation est axé sur l’armement, la discipline, les tactiques de base, le principe d’usage des armes et le respect des droits de l’Homme. 

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre