Côte d’Ivoire : Levée de l’immunité parlementaire de Guillaume Soro et de cinq autres députés

217 0

Le bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a levé le lundi 20 janvier 2020, l’immunité parlementaire de Guillaume Soro et de cinq députés ivoiriens proches de son mouvement Génération et Peuple Solidaires, GPS. Ils sont tous accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Cette étape ouvre alors la voie à un jugement de ces élus du peuple qui, à l’exception de leur chef Guillaume Soro, sont tous incarcérés dans diverses prisons du pays.

Dans le déroulement logique des accusations portées contre l’ex-chef du parlement ivoirien, Guillaume Soro et de son entourage politique, le bureau de l’Assemblée Nationale a, ce lundi 20 Janvier 2020, voté la levée de son immunité ainsi que celles de cinq autres députés en l’occurrence, Alain Lobognon, Camara Loukimane, Soro Kanigui, Yao Soumaïla et Soumahoro Kando, tous membres du mouvement Génération et Peuple Solidaires, GPS, présidé par l’ex-chef de la rébellion de 2002 à 2011.

Selon la législation ivoirienne, le jugement d’un député est conditionné par l’accord de cette institution à laquelle il appartient. Guillaume Soro, en plus d’être poursuivi pour recel, détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux, est sous l’accusation avec ses collaborateurs de «trouble à l’ordre public, diffusion de nouvelle fausse et atteinte à l’autorité de l’Etat».

La Cour de cassation a affirmé sa compétence pour juger Guillaume Soro sur la question du détournement de 1,5 milliard F CFA ayant servi à acheter sa résidence à Marcory, dans le Sud d’Abidjan.

Ces députés proches de Guillaume Soro avec douze autres personnes avaient été interpellés le 23 décembre 2019 au siège du GPS alors qu’ils s’organisaient pour accueillir leur leader en provenance de la France après plus de six mois d’absence du pays. Dans la foulée, les deux frères cadets de l’ex-PAN sont également arrêtés.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina 24 en Côte d’Ivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre