Respect des droits humains au Burkina : Les acteurs en conclave à Ouagadougou

111 0

Dans le cadre de la mise en place du mécanisme de protection des défenseurs des droits humains, la Commission nationale des droits humains (CNDH) organise un forum national des défenseurs des droits humains les 23 et 24 janvier 2020 à Ouagadougou.

Placé sous le thème « Rôle, missions et protection des défenseurs des droits humains dans un contexte de crise sécuritaire »; ce forum a pour objectif fondamental de consolider le partenariat entre la CNDH et les autres acteurs de défense des droits humains en vue du renforcement de leur protection.

A écouter Kalifa Y. R. Namoano, Président de la CNDH, cette rencontre est très importante; car il y a toujours des défenseurs des droits humains au Burkina qui subissent des menaces dans l’exercice de leurs fonctions.

Pour lui, vu le contexte sécuritaire et les élections à venir, il est important d’engager des échanges entre les acteurs de la protection des droits humains. Ceci, dit-il, pour « pouvoir mettre en place un mécanisme d’alerte afin de pouvoir assurer d’avantage la protection des défenseurs des droits humains dans l’exercice de leurs missions en temps réel ».

Les attentes du gouvernement…

Présente à l’ouverture de ce forum, la ministre des droits humains et de la promotion civique, Maminata Ouattara, a tenu à exprimer toute son adhésion à cette activité. Selon elle, les défenseurs des droits humains jouent un rôle très important dans l’effectivité des droits humains au Burkina Faso; à travers « leurs critiques constructives et leurs capacités à proposer des reformes législatives »

«  Le gouvernement attend de ce forum des recommandations et des suggestions objectives allant dans le sens du renforcement de l’effectivité du droit dans notre pays au regard de la situation sécuritaire que vit le Burkina Faso », a laissé entendre la ministre.

Le forum se tient du 23 au 24 janvier 2020. Il va regrouper environ 150 participants venus des 45 provinces du Burkina. Pendant 48h, les travaux du forum seront organisés autour d’une conférence inaugurale, d’un panel et des travaux en atelier.

Il faut noter que le PNUD qui est un partenaire de la commission nationale des droits humains était présente au démarrage de ce forum. Le Représentant Résident du PNUD, Mathieu Cowela, dit souhaiter que sortent de ce forum « des orientations qui peuvent aider à l’application de la loi adoptée en 2017 portant protection des défenseurs de droits humains ».

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre