Coronavirus : Le Burkina sur ses gardes

1375 0

Après l’apparition et l’identification en décembre 2019 en Chine du virus de type coronavirus, plusieurs pays du monde manifestent leurs inquiétudes. Les autorités sanitaires du Burkina Faso sont aussi sur le qui-vive. 

Dans une note datée du 23 janvier 2020, le Secrétaire général du ministère de la santé, Dr Lionel Wilfrid Ouédraogo, a invité les directeurs régionaux de la santé et les directeurs généraux des Centres hospitaliers régionaux (CHR) et des Centres hospitaliers universitaires (CHU) à renforcer les mesures de surveillance épidémiologique au niveau des points d’entrée et dans les structures de soins.

Aucun cas de cette maladie n’a été notifié au Burkina Faso à ce jour. Cependant, les risques d’extension de cette épidémie vers notre pays existent du fait de la mobilité internationale; si des mesures préventives ne sont pas prises. Tout cas suspect doit être systématiquement notifié“, peut-on lire dans la correspondance signée du SG du ministère de la santé.

Le syndrome respiratoire aigu sévère…

Le coronavirus provoque chez l’homme une pneumonie qui a un caractère épidémique avec une transmission interhumaine. Il a déjà fait, à ce jour, plus de 830 malades et entraîné la mort de 26 personnes en Chine. 

Selon les spécialistes, ce virus n’était pas méconnu des services de santé. Le coronavirus est plus connu pour avoir infecté essentiellement les voies digestives et respiratoires supérieures chez les mammifères et les oiseaux. Mais, l’on a identifié trois souches de coronavirus capables d’atteindre l’humain, dont le plus connu est le SARS-CoV, à l’origine du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). 

Il entraîne des infections aux voies respiratoires inférieures et supérieures, en plus de la possibilité d’une gastro-entérite. L’on attribue un pourcentage non négligeable de rhumes banals aux coronavirus chez les humains adultes, surtout en hiver ou au début du printemps. Une personne ayant des problèmes de santé pourrait avoir plus de mal à guérir qu’une personne en bonne santé.  



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *