Coronavirus : Les premières consignes du ministère burkinabè de la santé

241 0

Le ministère de la santé tient ce vendredi 24 janvier 2020 son deuxième conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) à Ouagadougou. Avec pour thème, « cohésion sociale et résilience du système de santé », ce CASEM se veut une tribune pour les acteurs de la santé afin de faire le bilan des activités de 2019. 

Après son premier CASEM tenu courant 2019, le ministère de la santé tient en ce jour son deuxième CASEM au titre de l’année 2019. Ce CASEM est une occasion pour ledit ministère de faire le bilan des activités menées au cours de l’année 2019 et redéfinir les priorités du département pour l’année 2020.

L’année 2019 a été marquée par un contexte sécuritaire difficile ainsi que des mouvements sociaux qui ont mis à mal les efforts du ministère de la santé pour assurer une offre de soins adéquate aux populations. Mais, la ministre de la santé, Claudine Lougué, a encouragé et félicité le personnel de la santé et les différents partenaires du domaine de la santé.

Les acteurs de la santé au CASEM

Pour elle, le CASEM est « une vision rétrospective de ce qui s’est passé pour pouvoir mieux faire pour l’année à venir ».

A en croire la première responsable du ministère de la santé, ce CASEM est dédié principalement au bilan des activités menées par les acteurs du département au cours de l’année 2019 et au cadrage des priorités du Ministère pour l’année 2020 pour faciliter la finalisation du plan d’action.

Elle a ainsi jugé le bilan de son département positif. « Ce bilan sera présenté à tous les acteurs du niveau central comme déconcentré et décentralisé. Je puis vous assurer que ce bilan est positif sur le plan physique, financier et moral », a-t-elle jugé.

Au cours ce CASEM, les échanges porteront entre autres sur le plan stratégique de résilience et son plan d’urgence, le plan d’approvisionnement d’urgence en produits de santé et le plan d’apurement des dettes CAMEG. La clôture de ce CASEM est prévue pour le 25 janvier 2020.

Propagation du virus découvert en Chine, la ministre de la santé rassure:
« Le virus touche un seul continent qui est le continent Asiatique. Pour le moment, le Burkina n’est pas touché, mais il y a beaucoup de Burkinabè qui font le commerce entre la chine et le Burkina. (…) Nous avons commencé depuis le début de la semaine à nous préparer pour faire face à une éventuelle infiltration du virus dans notre pays et c’est ainsi que des consignes ont été données aux agents de santé pour renforcer les points d’entrées au niveau des frontières aéroportuaires, ferroviaires et même terrestres. Nous avons donné des consignes à tous les acteurs de la santé de sensibiliser la population à se laver régulièrement les mains, à éviter de frotter les yeux, le nez et la bouche avec des mains souillées et surtout se protéger de la poussière. Ce sont des mesures de préventions que nous donnons » (Claudine Lougué, ministre de la santé)

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre