Roch Kaboré : « Malgré les épreuves, le Burkina Faso a continué à construire son destin »

179 0

L’insécurité était au centre de la présentation de vœux des Chefs de missions diplomatiques et consulaires, et des représentants des organisations internationales et interafricaines au Président du Faso, Roch Kaboré, le vendredi 24 janvier 2020 au Palais présidentiel. 

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à de nombreuses attaques terroristes dont la plus récente, le 20 janvier 2020, a fait une quarantaine de morts dans les villages de Nagraogo et de Alamou à Barsalogho (Centre-nord du pays).

Au nom des victimes tombées du fait du terrorisme, Dr Ahmed Elmekass, représentant des organisations interafricaines, a demandé une minute de silence. « Vous pouvez compter sur la solidarité agissante de l’Afrique notamment à travers les organisations interafricaines », a-t-il par ailleurs indiqué.

Dans cette même lancée, tout en réaffirmant la solidarité et l’accompagnement des organisations internationales, David Bulman, représentant celles-ci, a expliqué que la réponse à la crise sécuritaire que connait le Burkina Faso doit être multidisciplinaire. « Cette réponse devra prendre en compte la gouvernance et une importante dimension réservée au développement », dit-il.

Regina Celia de Oliveira Bittencourt, doyenne des chefs de missions diplomatiques et consulaires a, pour sa part, réaffirmé le « soutien indéfectible » du corps diplomatique dans les actions développement menées par les Burkinabè, malgré un « contexte difficile », dit-elle.  

« Les terroristes, du fait de leurs actes lâches et ignobles, poursuivent la déstabilisation du pays à travers l’instrumentalisation des problèmes entre les communautés. Ils ont en outre provoqué une crise humanitaire avec le déplacement massif de populations. Les Burkinabè ne devraient surtout pas tomber dans leur piège »

Regina Celia de Oliveira Bittencourt

Dans son allocution, Roch Kaboré a manifesté sa « reconnaissance » à l’ensemble des pays amis du Burkina Faso qui ont été solidaires malgré les épreuves. « Nous vous en sommes infiniment reconnaissants », a-t-il déclaré tout en saisissant l’opportunité pour s’appesantir, encore, sur la crise en Libye.

« La question libyenne nous préoccupe davantage et il est impérieux que toute la communauté internationale puisse y accorder une attention particulière pour une sortie de crise urgente, afin de limiter ses conséquences tentaculaires et désastreuses, en particulier pour la Région du Sahel déjà en situation difficile », a réaffirmé le Président du Faso.

Malgré les épreuves que lui impose une conjoncture nationale et internationale difficile, a poursuivi Roch Kaboré, le Burkina Faso a continué « avec courage et abnégation à construire son destin, en consolidant la démocratie et en renforçant les bases de son développement ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre