Coopération : La France renouvelle son partenariat avec le Burkina

1424 0

L’agence française de développement (AFD) a renouvelé son partenariat avec le Burkina Faso. La 1ere matinée du partenariat renouvelé entre la France et le Burkina a eu lieu ce mardi 28 janvier 2020 à Ouagadougou. Ce renouvellement de partenariat s’est matérialisé à travers une rencontre avec des acteurs. 

La première édition du renouvellement du partenariat entre la France et le Burkina à travers l’AFD s’est déroulée autour des témoignages des acteurs qui travaillent ensemble à l’amélioration des conditions de vie du peuple burkinabè. 

Plusieurs domaines d’intervention sont concernés par ce partenariat renouvelé à savoir le secteur de l’énergie, l’urbanisme, l’éducation, l’eau et l’assainissement, des territoires ruraux, la sécurité. 

Selon Tanguy Denieul, directeur de l’AFD, la France a aidé le Burkina via leur agence. « L’AFD a puis disposé du financement du gouvernement français de manière très forte pour faire face à plusieurs choses. D’une part, il y a l’appui au budget de l’Etat du Burkina Faso, pour faire face à sa situation de crise, notamment dans les territoires impactés par la crise sécuritaire sur l’axe frontalier de la boucle du Mouhoun, jusqu’à la région de l’Est en passant par les régions du Nord et du Sahel », dit-il.

L’AFD concentre désormais ses appuis dans l’axe frontalier Nord et Est du pays, ainsi qu’à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso en raison de leur poids démographique et économique à un montant évalué à 169 millions de dollars soit 111 milliards de FCFA, en 2019.

L’année 2020 sera l’illustration de cette stratégie rénovée qui permettra le déploiement de programme pour l’emploi, l’éducation et la cohésion sociale au Nord du pays. Elle verra également le lancement de travaux structurants par l’Etat burkinabè et ses entreprises publiques sur financement de l’AFD à travers une nouvelle centrale photovoltaïque de 40MW à Ouagadoudou, des infrastructures d’adduction d’eau potable à Ouahigouya, depuis le barrage de Guitti à 60 km de la ville et à Bobo-Dioulasso et des travaux d’aménagement urbain.

L’ADF réitère son engagement au Burkina Faso

Malgré la crise sécuritaire que vit le “pays des Hommes intègres”, l’AFD a signé avec ses partenaires burkinabè deux nouvelles conventions de subventions de 15 millions d’euros, l’une concernant l’éducation, l’autre la formation professionnelle et l’emploi. 

« En dépit des tensions sécuritaires qui continuent d’affecter de trop nombreuses régions, la France, à travers l’AFD, maintient son engagement aux côtés du ministère de l’éducation nationale et des collectivités territoriales pour permettre autant que possible la continuation de cette mission de service public essentielle qu’est l’éducation, à travers la réouverture des écoles actuellement fermées et l’organisation de l’enseignement aux enfants déplacés » , explique Luc Hallade, l’ambassadeur de la France au Burkina. 

Il faut noter que la France et le Burkina entretiennent près de 180 coopérations décentralisées, des relations de villes à villes ou de collectivités locales entre elles, dont environ 130 sont actuellement actives.

Saly OUATTARA

Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *