Bobo-Dioulasso : Dans les arcanes de la Commande publique

446 0

L’Autorité de régulation de la Commande publique organise un atelier de formation de trois jours sur la vulgarisation du Guide du soumissionnaire au profit des acteurs des Petites et moyennes entreprises (PME) de la capitale économique, Bobo-Dioulasso. La cérémonie d’ouverture a eu lieu le lundi 27 janvier 2020 dans la ville de Sya.

« Passation des marchés de travaux, des marchés de fournitures ou d’équipements et des marchés de prestations intellectuelles » sont, entre autres, les modules qui seront enseignés trois jours durant, aux 200 acteurs œuvrant dans les Petites et moyennes entreprises de la ville de Bobo-Dioulasso.

«Notre objectif est de vulgariser le Guide du soumissionnaire (adopté en 2018) pour une meilleure participation des Petites et moyennes entreprises à la Commande publique », explique le Secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanon, pour qui cette session permet une meilleure appropriation du  décret N 2019-0358 du 30 avril 2019.

Ledit décret consacre au moins 15% de la valeur prévisionnelle des marchés publics de chaque autorité contractante  aux PME ; une préférence de 5% aux offres présentées par les PME dans les appels à concurrence cumulables avec la préférence communautaire et enfin une marge de préférence de 5% aux candidats qui auront prévu de sous-traiter au moins 30% de la valeur globale du marché à une PME.

« Nous allons créer un répertoire des bénéficiaires »

Saluant ces dispositions promotrices de l’économie, Tahirou Sanon a appelé les acteurs à la prise en compte de « l’impérieuse nécessité d’opérationnaliser la redevance de régulation recommandée par l’UEMOA pour le financement des activités de l’ARCOP ».

Pour le 1er Vice-président de la délégation régionale de la Chambre du commerce et de l’industrie des Hauts-Bassins, Alassane Sienou, cette session de renforcement de capacité financée par l’ARCOP témoigne de leur bonne collaboration. Il a invité, par ailleurs, à l’assouplissement des procédures des de passation de la Commande publique au profit des PME qui, à elles seules, représentent 80% de la sphère économique du Burkina Faso.

Après cette immersion dans les arcanes de la Commande publique, les participants ne semblent pas laissés à eux-mêmes. « Nous allons créer un répertoire des bénéficiaires pour effectuer un suivi afin d’évaluer les impacts de cette formation sur la participation des PME de notre ressort à la Commande publique », a promis le président du Club des prestataires des TICS, Juste Siriac Nacanabo.

Cette formation, qui permettra aux participants de cerner aussi les mécanismes de règlement des différends qui peuvent résulter de la mise en œuvre des procédures de passation de la Commande publique, intervient après l’organisation de trois sessions similaires dans la ville de Ouagadougou.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre