Burkina : Le BBDA soutient les créateurs à hauteur de 192 millions en 2020

155 0

Le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a rencontré les créateurs ce mercredi 29 janvier 2020 à Ouagadougou afin de faire le bilan des projets qui ont consisté à soutenir les artistes en 2019. Cette rencontre était aussi l’occasion d’annoncer le premier appel à projets culturels pour l’année 2020.

Le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), à travers son Fonds de promotion culturelle, a subventionné 274 projets des créateurs après avoir lancé un appel d’offre à projets au cours de l’année 2019. Le total des subventions accordées par le BBDA pour les 274 projets est de 144 835 000 de F CFA contre 58 800 000 F CFA en 2018.

Selon les responsables du Bureau burkinabè du droit d’auteur, le taux d’exécution des projets culturels soutenus en 2019 est à ce jour de 68,5% et le taux de suivi est de 100%.

Venus nombreux à cette rencontre, les artistes créateurs ont formulé le vœu que le BBDA mise dorénavant sur la qualité que sur le nombre des projets subventionnés. Pour les artistes, cela permettra d’accorder un soutien plus conséquent aux artistes sélectionnés.

« Au lieu de nous aider à avancer, on nous aide à reculer », a lâché Olivia Ouédraogo, artiste créateur de théâtre. Pour cet artiste, le fait que le fonds vise à financer un grand nombre de projets sans tenir compte de la qualité ne fait pas évoluer l’artiste.

Présents à la rencontre, les écrivains burkinabè souhaitent également, comme les autres artistes, qu’il leur soit accordé un plus grand soutien, même si cela viendra à réduire le nombre de projets à soutenir. Selon les écrivains, les œuvres burkinabè sont très mal vues à l’extérieur. Pour ces auteurs, lorsqu’ils partent aux expositions à l’extérieur, ils ont “honte” de présenter leurs œuvres du fait de leur mauvaise qualité.

« La plus belle femme au monde ne donne que ce qu’elle a », a dit Wahabou Bara (milieu)

Pour répondre aux préoccupations des artistes, Wahabou Bara, Directeur général du BBDA, a laissé entendre que « la plus belle femme au monde ne donne que ce qu’elle a ». Pour lui, le BBDA ne peut faire autrement, car ne disposant pas d’assez de fonds.

Pour cela, le Directeur général du BBDA invite les artistes à contribuer dans le recouvrement du droit d’auteur. « Le droit d’auteur est la clé de voûte. Il faut faire des plaidoyers pour que le BBDA ait de l’argent », a laissé entendre Wahabou Bara. Il faut noter que le Fonds de promotion culturelle est géré de façon autonome par un comité exécutif mis en place. 

Pour l’année 2020, il est prévu un montant de 192 000 000 F CFA pour venir en aide aux créateurs à travers le fonds de promotion culturelle. Le lancement du premier appel à projets se fera le 6 février 2020 et la réception des dossiers se fera du 14 février au 26 février 2020. 

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre