Burkina : Lancement des travaux de construction d’une centrale photovoltaïque à Pâ

741 0

Le Premier ministre Christophe Dabiré a procédé au lancement officiel de la centrale photovoltaïque de Pâ, ce samedi 1er février 2020 dans la région de la Boucle du Mouhoun. Cette centrale est le fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat du Burkina et le groupe UrbaSolar.

Dans la sous-région, le Burkina Faso a le Kilowattheure le plus cher.  Dans le but de répondre aux besoins énergétiques de la population locale et des industries de la région, l’Etat a lancé la construction de cette centrale solaire  de 30 mégawatts.

Le coût du projet est de 20 882 500 euros (plus de 13 milliards de F CFA) et est financé par l’État burkinabè. Avec ce projet, le gouvernement a pour objectif de promouvoir un développement socioéconomique durable au Burkina.

La durée des travaux est estimée à 10 mois sur une surface de 35 hectares. La production énergétique annuelle de la centrale photovoltaïque est estimée à 51, 7GWh et les localités bénéficiaires sont Pâ, Wona, Houndé, Yaramoko, Boromo.

Le Premier ministre a procédé au lancement officiel de la centrale solaire

Pour le Premier ministre Christophe Dabiré, cette centrale concrétise une des visions du président du Faso,  à savoir assurer à l’ensemble des populations une sécurité énergétique. « Il y a eu la centrale solaire de Zagtouli 33MGW, aujourd’hui c’est Pâ 30MGW. Demain ce sera à Gongori 30MMW. Ça veut dire que nous sommes entrain d’évoluer pour assurer une sécurité énergétique de notre pays », a-t-il expliqué.

Pour lui, quand on parle de développement économique, on parle de la route, « mais le développement économique, c’est également l’énergie et si nous arrivons à faire en sorte que la sécurité énergétique de notre pays soit assurée, nous sommes convaincus que le développement ira de l’avant ».

La centrale photovoltaïque est le fruit d’un partenariat public-privé avec UrbaSolar. Pour le ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo, « l’Etat ne peut pas tout faire et nous avons libéralisé le secteur de l’énergie avec la loi 014 qui permet d’attirer le secteur privé et faire de telle sorte que les privés puissent investir. C’est la concrétisation de la loi 014 que nous sommes entrain de vivre ».

Selon les explications du  premier responsable du secteur de l’énergie, c’est la concrétisation de ces projets qui fait que le Burkina est le leader en matière de production d’énergie solaire dans la sous-région. « Près de 100 Mégawatts qui vont suivre avec les partenaires privés. Ce qui va donner un espoir pour notre industrie parce que nous avons le kiloWattheure le plus cher dans la sous-région et l’énergie solaire nous permet de diviser les coûts par trois », a-t-il ajouté.

Pour le Directeur général  de UrbaSolar, Arnaud Mine, « ce qui est important, c’est qu’il présente de multiples qualités de coût, de fiabilité. Il n’y a pas de pièce à mouvement. Le soleil est là tous les jours. Ce qui nous permet de produire de l’électricité et une qualité environnementale. Nous sommes tous  confrontés au changement climatique. Nous devons tous lutter contre les changements climatiques et cette centrale photovoltaïque est un élément central de  cette lutte dans la production de l’électricité au Burkina».

La centrale photovoltaïque permettra d’accélérer le développement de la région de la Boucle du Mouhoun en produisant chaque année l’équivalent de la consommation de 150 000 ménages. Elle va permettre également au Burkina de passer d’un taux de 3% de la population qui a accès à l’énergie, à 19%.

Pour le maire de Pâ, Salimata Christine Bonou/Tiamou, le projet de construction de la centrale solaire fait la satisfaction de sa commune. Au regard « des problèmes d’énergie que les populations rencontrent,  nous sommes très satisfaits », a-t-elle dit. 

Le Maire de la commune de Pâ pendant son discours 

Le projet de la centrale photovoltaïque d’une valeur de plus de 13 milliards de F CFA  est l’un des projets du partenariat public-privé entre l’Etat du Burkina et  l’entreprise Urba Solar. Le coût global du projet d’investissement est de près de 21,5 milliards de F CFA.

Ce projet d’investissement permettra de vendre l’énergie à la Sonabel à un coût de 48 FCFA le Kilowattheure contre 130 F CFA le Kilowattheure pour la production thermique. 

Au cours de l’activité, le Larlé Naaba, en collaboration avec l’entreprise UrbaSolar a offert une ambulance à la commune de Pâ.

Une ambulance, don du Larlé Naaba en collaboration avec UrbaSolar

Le maire de ladite commune a apprécié le don de l’ambulance. « C’était un besoin, parce que notre ambulance date de 1986. On avait des difficultés. Donc le partenariat commence très bien avec l’entreprise », a commenté Christine Bonou.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *