Bebi Philip répond au pasteur David Aimé Jérémie : « Non je ne mourrai pas, je vivrai »

517 0

Le silence ne fait définitivement pas l’affaire du buzz et le pasteur David Aimé Jérémie, celui-là même qui avait promis ressusciter la méga-star ivoirienne DJ Arafat, qui l’a si bien compris, vient de remettre le couvert et se retrouve à nouveau sous les projecteurs. Dans sa dernière frasque diffusée dans une vidéo sur la toile, le pasteur David Aimé Jérémie a annoncé notamment la disparition de l’artiste Couper décaler, Bébi Philip. La réaction cinglante de cette célébrité ivoirienne est intervenue aussi promptement.

Il y a un pasteur qui a annoncé que moi Bebi Philip, je vais mourir en juillet 2020. Qu’il s’interroge lui-même si cette révélation vient de Dieu ou du diable parce que moi, je vivrai. J’essaie le plus possible de marcher selon les voix de Dieu. Et ça, c’est ma vie. Chacun a sa façon à lui de vivre sa foi’‘, a réagi Bebi Philip. Pour lui, ce pasteur ne mérite pas le moindre crédit pour avoir fanfaronné en prétendant avoir reçu de Dieu l’ordre et le pouvoir de ramener à la vie DJ Arafat, décédé il y a cinq (5) mois.

« A partir du moment où une personne dit avoir une mission que Dieu lui a confiée, et puis la mission ne se réalise pas, c’est que çà ne vient pas de Dieu. A partir de ce moment-là, on ne doit même plus calculer la personne. Nous, on ne cherche pas buzz pour être au top (…)», a-t-il tranché.

Pour Touré Al Moustapha, acteur de show-bizz, et dont la fin en 2020 a également été prédite par « l’homme de Dieu », «c’est Dieu seul qui donne la vie et c’est le même Dieu qui la reprend. Le jour où Dieu dira que ma mission sur terre est finie, je m’en irai tranquillement. Lui, Pasteur Jérémie, n’est pas Dieu le Père. Comment toi un homme de Dieu, c’est toujours aux hommes publiques, aux personnes célèbres, que tu t’en prends sur les réseaux en évoquant leur malheur et leur mort. Je ne vais pas l’appeler. Je ne vais pas porter plainte contre lui non plus. Je le laisse avec sa conscience», a-t-il soutenu sur une radio privée ivoirienne.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *