Burkina : 1 347 000 CNIB délivrées par l’ONI en 2019

93 0

L’Office National d’Identification (ONI) a présenté ce samedi 8 février 2020 à Fada N’Gourma, le bilan de la production et de la délivrance des documents d’identification au cours de l’année 2019. La structure a également présenté les perspectives pour l’année 2020.

En 2019, l’Office National d’identification (ONI) avait engagé de nombreux chantiers dans le but de faire de grandes réalisations. Parmi ces chantiers, il était question d’organiser des opérations massives de délivrance de Carte Nationale d’Identité Burkinabè (CNIB) et de passeports ordinaires au profit des Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur. Ce 8 février  2020 a été l’occasion pour les agents de l’ONI de faire le bilan de ces  réalisations.

Pour le Directeur Général de l’ONI, Aristide Béré, il y a une progression soutenue dans la délivrance de CNIB. « En 2018 par exemple, l’ONI a délivré huit-cents-vingt-neuf-mille-quatre-cents-soixante-quatre-mille (829 464) contre 1. 347.000, soit une hausse de 607 985 CNIB délivrées en 2019 », a-t-il déclaré.

« 1.352.407 cartes produites en 2019 »

Pour le premier responsable de la structure, l’objectif de l’ONI, en matière de production de CNIB  est satisfaisant. L’ONI a produit en « 2019, 1.352.407 sur 1 500 000 prévues, soit un taux de production de 95,82%. On note toutefois un taux de progression de 73,29% comparativement à 2018 où 829 464 CNIB ont été produites. »

Aristide Béré, DG de l’ONI. Il s’exprime sur  le bilan des activités de sa structure

Dans ces statistiques enregistrées en 2019, le DG de l’ONI a relevé que « 556 728 CNIB ont été délivrées au profit des femmes et 770 387 au profit des hommes ». Également, «1 222 945 des personnes enrôlées sont âgées de plus de 18 ans et 104 170 sont âgées de moins de 18 ans.».

Selon lui, à la date du mercredi 5 février 2020, la base de données de l’ONI présentait la situation globale de « 11 270 211 CNIB ». Dans ces données, « 8  879 233 personnes sont détentrices de cartes actives, soit un écart de 2 390 978 personnes ».

En ce qui concerne la production de CNIB pour les Burkinabè de l’extérieur, des milliers de personnes ont été enrôlées. «Le déploiement des équipes mobiles pour les missions consulaires de délivrance de CNIB dans vingt-deux  pays, en accord avec le Ministère de l’Intégration Africaine et des Burkinabè de l’Extérieur (MIABE), a permis d’enrôler 21 095 personnes», a-t-il affirmé.

Il a noté que «la dernière mission consulaire qui a eu lieu du 08 au 24 janvier 2020 en Côte d’Ivoire a permis d’enrôler à elle seule 10 520 personnes».

« 73 979 passeports ordinaires ont été produits »

« Soixante-treize-mille-neuf-cents-soixante-dix-neuf (73 979) passeports ordinaires ont été produits sur une prévision de soixante-quinze (75 000) passeports ordinaires à produire, soit un taux de 98, 63 % ont été produits », selon Aristide Béré.

Il a ajouté que «huit-mille-six-cents-quatre-vingt-quatorze (8694) documents spécifiques composés de cartes professionnelles » ont été émis au profit des institutions publiques et privées, de projet de récépissés d’association, de cartes de réfugiés.

« En termes de taux de réalisation, l’ONI présente un taux de réalisation physique de 82,55 % et un taux d’exécution financière de 78, 45 %»

Aristide Béré

Pour l’année 2020, à la date du 31 janvier 2020, « plus de 211.000 cartes nationales d’identité ont été délivrées », selon le Directeur Général de l’ONI qui a dévoilé les perspectives de sa structure.

Il s’agit du renouvellement des cartes d’identité et de l’établissement de nouvelles cartes pour toutes les personnes qui expriment le besoin. « Un plan de déploiement est en place et sera exécuté sur toute l’étendue du territoire national. Ce plan de déploiement des équipes est couplé avec un plan de collecte et de distribution expresse assurée par une navette permanente entre les centres de collecte et les centres de production. », a expliqué Aristide Béré

Le DG de l’ONI et les agents au cours de présentation du bilan de leur structure

L’ONI prévoit également l’ouverture de cinq centres secondaires de production. Il s’agit de  Fada, Kaya, Ouahigouya, Dédougou et Gaoua. Ces centres permettront à la structure de rendre la carte d’identité facile d’accès.

« Dans le même registre, la réflexion est en cours, pour opérationnaliser la carte d’identité CEDEAO ainsi que la carte d’identité pour mineur dans les deux années à venir», a déclaré le responsable de l’ONI.

 Aristide Béré a, par ailleurs, exprimé la volonté de sa structure à développer un partenariat soutenu avec le secteur privé et les services parapublics. Ce partenariat permettra d’assurer une exploitation au service du bien public, les différentes bases de données.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre