Burkina : 11 civils tués à Siéwali dans la Kossi

929 0

La commune de Kombori, commune frontalière avec le Mali, dans la province de la Kossi, ne cesse de compter ses victimes du fait de l’insécurité. Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 février 2020, c’est à  Siéwali, un village de ladite commune de subir à son tour la barbarie des forces du mal. Bilan, 11 morts et d’énormes dégâts matériels enregistrés

11 civils tués, des boutiques de ventes, des greniers de céréales, des maisons d’habitations et bien d’autres matériels roulants incendiés, tel est le bilan occasionné par des individus lourdement armés ayant attaqué le village de Siéwali dans la commune de Kombori. Selon nos sources, les assaillants venus du Mali dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 février 2020 au cours de leur forfait, ont dépouillé les populations de leurs biens en les abandonnant dans le dénuement total avant de réduire tout le village en cendres.

Une situation qui a contraint les habitants de Siéwali à se réfugier dans les villages voisins tels Berma et Abaye.

Situé au sud-est à 15 kilomètres de Kombori, chef-lieu de ladite commune, Siéwali fait frontière avec Wonikoro, une ville malienne.

En rappel, le village de Abaye de la même commune, a subi le 16 novembre 2019 les mêmes exactions d’hommes armés venus du Mali où le bilan faisait état de 3 personnes tuées au sein de la population, 21 personnes disparues, 56 motos emportées, 51 motos calcinées, des greniers et tout leur contenu brûlés et des boutiques incendiées.

Issa Lazare KOLGA

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *