Burkina : « Roch Kaboré sera éliminé dès le premier tour » (opposition)

100 0

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) a tenu ce jour 11 février 2020 son traditionnel point de presse. Il était question de revenir une fois de plus sur la dégradation de la situation sécuritaire, de se prononcer sur les prochaines élections de novembre 2020, et de donner son avis sur le processus de la révision des listes électorales.

Tout en saluant le courage et la bravoure des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme, le CFOP a tenu à demander au gouvernement de tout mettre en œuvre afin de minimiser les pertes en vie humaines, en sécurisant les populations et leurs biens.

Selon le CFOP, « plus de 325 000 élèves ne partent plus à l’école, et environ 10 000 enseignants se retrouvent en chômage technique, tandis que 10 autres ont perdu, hélas, la vie ». Pour l’opposition politique burkinabè, cette situation « dramatique »  a trop duré.

Par ailleurs le CFOP est revenu sur son communiqué de presse annonçant un possible accord politique en élaboration dans le but de remporter les élections couplées de novembre 2020. Les conclusions de cet accord seront rendues publiques à la fin des travaux de la commission.

« Toutes les chances sont du côté de l’opposition »

 « Un accord politique entre plusieurs formations politique a besoin d’être bien formulé, documenté et dès que le travail confié à la commission sera terminé, le public sera immédiatement informé », a laissé entendre Alphonse-Marie Ouédraogo, président de l’URD/MS, lors du point de presse. Selon le CFOP, cet accord va assurer une victoire à l’opposition. 

« Toutes les chances sont du côté de l’opposition. Roch Kaboré sera éliminé dès le premier tour, à cause de sa gestion calamiteuse », a déclaré Yumali Lompo, président du PNDS.

Le CFOP  s’est-il exprimé sur le lancement officiel de la révision des listes électorales en vue des élections couplées du 22 novembre 2020. Selon Yumali Lompo, l’opposition politique dans son ensemble se réjouit du lancement de l’opération. Cependant, elle a invité la CENI à mettre tout en œuvre afin que l’enrôlement se passe bien et permette une forte participation des citoyens.

Pour finir, le CFOP a invité les Burkinabè à se faire enrôler car la carte d’électeur est « l’arme pacifique et libérateur » que chaque citoyen majeur doit posséder.

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre