Guinée Equatoriale : Malabo condamne l'”ingérence” de la justice française dans la condamnation de Teodorin Obiang

66 0

La Guinée Equatoriale s’est indignée de « l’ingérence inacceptable » et la condamnation en appel par la justice française de son vice-président et fils du chef de l’Etat, Teodorin Obiang, dans l’affaire dite des “biens mal acquis”.

Dans un communiqué publié dans la nuit de ce mardi 11 à ce mercredi 12 février, le gouvernement de la Guinée Equatoriale a indiqué « se réserver le droit d’exercer devant les plus hautes juridictions internationales toutes actions de droit civiles et pénales afin de réclamer la réparation du préjudice causé aux hautes institutions et personnalités ».

Ce même document ajoute également que « le gouvernement de la République de Guinée Equatoriale manifeste sa répulsion face aux actes d’ingérence dans ses affaires intérieures de la part des tribunaux français », confie le texte.

Pour rappel, Teodorin Obiang, le vice-président Equato-Guinéen, par ailleurs, fils du président Teodoro Obiang Nguema, a été condamné le lundi 10 février 2020 par la cour d’appel de Paris, France, à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende, soit un peu plus de 19 milliards de Francs Cfa et des confiscations de son impressionnant patrimoine en France. 

La justice française a condamné Teodorin Obiang, 51 ans, pour  blanchiment d’abus de biens sociaux, blanchiment de détournements de fonds publics, blanchiment d’abus de confiance pour des sommes estimées à 150 millions d’euros, environ 100 milliards de Francs Cfa. Teodorin Obiang a toujours dénoncé la légitimité de la justice française dans cette affaire.

Cette “ingérence inacceptable” dans ses affaires intérieures contrevient, selon le gouvernement équato-guinéen, aux dispositions de la “Charte des Nations unies”.

Les avocats du vice-président ont fait connaître leurs intentions de se pourvoir en cassation contre sa condamnation en appel.

Teodorin Obiang, 51 ans, est pressenti pour succéder à son père, Teodoro Obiang Nguema, 77 ans à la tête de la Guinée Equatoriale depuis plus de 40 ans, vu comme le record mondial de longévité à la tête d’un Etat.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre