Paris-Ouaga-Dakar : Trois nationalités réunies pour la cause de Dame nature

288 0

Dominique Prévost, Kantala Traoré et Mustafa Naham ont mis sur pied un projet dénommé Pari-Ouaga-Dakar. L’objectif est de passer par la culture pour mener des luttes pour la protection de l’environnement. Le projet a été présenté à la presse ce jeudi 13 février 2020 à Ouagadougou.

Après Paris, le projet Paris-Ouaga-Dakar dépose ses valises dans la capitale burkinabè. Un projet qui ambitionne apporter un changement notable dans la protection de l’environnement. Ainsi, le trio « Dom, Kantala et Mustafa » ont mis sur pied le spectacle extinction. « Nous avons décidé de nous mettre en ensemble pour chanter pour la terre et nous mettre au service de la protection de l’environnement et faire passer un message », a indiqué Dominique Prévost, artiste français.

Le message est donc celui d’impacter les populations afin d’opérer des changements dans les comportements quotidiens. Et en tant qu’artiste musiciens, les trois compagnons ont décidé d’inscrire une dimension artistique à leur projet. Des concerts ont donc fait leur apparition dans le processus. Le groupe de musique s’installe à Ouagadougou pour deux concerts. « L’objectif s’est aussi de mélanger différents styles, différentes voies et différentes langues au sein d’un même projet », a ajouté Dominique Prévost.

Au fond, c’est de la world musique que le trio entend présenter aux mélomanes. Sur le public cible, les trois amis disent ne pas prioriser une catégorie. Des hommes politiques, aux jeunes en passant par les décideurs, le message est adressé à qui veut l’entendre. Et ce, afin d’impacter les politiques écologiques. « Ouagadougou, à un moment donné, il va falloir s’engager pour des combats importants », a soulevé l’artiste français.

Deux dates ont été retenues dans le pays des « Hommes intègres » pour deux concerts dans deux villes. Il s’agit du samedi 15 février 2020 pour Ouagadougou et le 22 février dans la ville de Bobo-Dioulasso. Il faut retenir que les deux concerts vont se dérouler à l’institut français. Cependant le spectacle de Ouagadougou est entièrement gratuit contrairement à celui de Bobo. Après ces deux dates, le cap sera mis sur Dakar.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre