Burkina : « Notre pays attire toujours des visiteurs » (Abdoul Karim Sango)

490 0

Le Ministre de la culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango a présenté le bilan de son département le vendredi 14 février 2020 à Bobo-Dioulasso. En dépit du contexte sécuritaire, le secteur enregistre une avancée majeure avec des perspectives devant conduire à un taux de création d’emplois de 5,6% conformément à la stratégie culturelle du PNDES.

« Contrairement à une certaine opinion, le secteur de l’hôtellerie enregistre une croissance relative de 5,9% », affirme le Ministre de la culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango. Se reférant au nombre de touristes qui est passé de 540 390 en 2018  à 572 070 en 2019, le ministre assure que le pays attire toujours des visiteurs.

Au terme de sa deuxième année à la tête du ministère,  le tourisme interne a enregistré des chiffres de 427 570 visiteurs  en 2019 contre 395 898 en 2018. Soit une hausse de 8%. Cette croissance, le secteur le doit à une batterie de mesures  prises par le ministère comme la réduction des prix des chambres d’hôtels pendant les vacances et l’octroi de 161 licences d’affaires ayant permis un investissement prévisionnel de plus de 45 milliards de francs CFA.

Restitution de biens culturels

 Selon le ministre, la croissance est tout aussi visible dans les autres secteurs de son département et « le Burkina Faso maintient son leadership en tant que pays de culture ».

Il en veut pour preuve, l’inscription des sites  de métallurgie ancienne du fer au patrimoine mondial de l’UNESCO,  le classement de 1 679 nouveaux biens meubles dans les registres d’inventaires des musées et l’installation du comité en charge de travailler sur le retour des biens culturels du pays se trouvant à l’extérieur et la formulation d’une requête aux fins de restitution de ces biens  adressée à l’Etat français.

Entreprenariat culturel

Au cours de l’année 2019, le Burkina était en communion avec d’autres pays africains et de hautes personnalités de la sphère culturelle au plan international. Et le ministre de la culture a assuré la présidence un évènement culturel de haut niveau. Les acteurs du département n’ont pas été oubliés. « Un financement d’un  milliard a été accordé aux réalisateurs burkinabè sous forme de subvention », réconforte le ministre qui est aussi revenu sur le projet d’accompagnement technique et financier de 520 projets d’opérateurs culturels à travers le Fonds de développement culturel et touristique et autres mécanismes de financement.

Au plan législatif,  l’année 2019 a connu l’adoption de deux projets de loi dont la loi d’orientation de la filière du livre et la loi révisée sur la protection de la propriété littéraire et artistique.

S’inspirer de la Chine

Mais le ministère de la culture ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Dans le cadre de la mise en œuvre du PNDES, Abdoul Karim Sango  et son équipe ambitionnent de capitaliser la création d’emplois de 5,6% voulus par le PNDES.  Pour y arriver, beaucoup de perspectives sont envisagées pour 2020. D’abord l’organisation de la 20ème édition de la Semaine nationale de la culture et la réalisation du plan architectural de la cité des artistes de Bobo-Dioulasso.

Ensuite la mise en   œuvre du Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture au Burkina Faso d’un montant de près de 7 milliards de francs CFA.

Sans oublier la poursuite de plaidoyer auprès du MENAPLN pour l’introduction de modules d’enseignements consacrés aux arts et à la culture. 

Enfin, le ministre veut s’inspirer d’une méthode chinoise qui consiste à octroyer ou retirer régulièrement des étoiles  aux établissements d’hébergement et de restauration en fonction de leurs mérites.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-DIoulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Laurent Kipré est décédé

Posté par - 7 juillet 2020 0
ECOUTER Un monument du football burkinabè s’en est allé. L’ancien entraîneur du Santos FC et du RCB Laurent Kipré. Malade…