Prix Mariam Lamizana : l’UNFPA récompense les lauréats de l’édition 2019

636 0

La cérémonie de remise du Prix « Mariam Lamizana pour la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines », a eu lieu ce vendredi 14 février 2020 à Ouagadougou, dans les locaux du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA). Les lauréats ont été récompensés au compte de l’édition 2019.

Le Prix « Mariam Lamizana pour la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines », vise à encourager les journalistes à contribuer par leurs productions à la lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) au Burkina Faso.

Pour la seconde édition du prix qui s’est déroulée en 2019, trois (03) journalistes se sont illustrés par leurs productions. Ils reçoivent donc des lots composés d’un ordinateur, de smartphones et du matériel audiovisuel (un kit son et lumière complet).

Ont été primés, Fayama Kamélé, Journaliste Reporter aux éditions Sidwaya, grâce à son œuvre titrée « Un désastre pour l’autre moitié du ciel ».  Ensuite, Guel Rodrigue, Journaliste Reporter d’image à Burkina Infos grâce à sa production « Les mutilations génitales féminines : un fléau à la peau dure au Burkina Faso.

Enfin, Bakouan Ouaboué, de la radio Manivelles de Dano remporte le super prix Mariam Lamizana grâce à son œuvre « Témoigner pour agir ».

Ouaboué Bakouan recevant le super prix Mariam Lamizana

Ces trois (03) lauréats, ont donc été reçus et récompensés par le Représentant Résidant de l’UNPFA, Auguste KPOGNON  ce 14 février, lors d’un déjeuner de presse. Etaient également présents, Mariam Lamizana, ancienne ministre de l’Action sociale, et la Solidarité nationale et figure emblématique de la lutte contre les mutilations génitales féminines.

  1. KPOGNON a adressé ses vives félicitations aux lauréats et les invite à intensifier leurs actions en faveur de la promotion de l’abandon des MGF. Pour lui, la lutte est aussi communicationnelle et les medias sont incontournables pour l’atteinte de zéro Mutilations Génitales Féminines.

En rappel, le prix « Mariam Lamizana pour la promotion et l’élimination des Mutilations Génitales Féminine », a été initié par Fond des Nations Unies Population (UNFA Burkina) en collaboration avec le Ministère de la communication et celui de la Femme, de la Solidarité Nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire afin d’encourager la contribution des journalistes aux efforts du Gouvernement et de ses partenaires pour la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines (MGF).

Le Prix « Mariam Lamizana pour la promotion et l’élimination des Mutilations Génitales Féminine » est ouvert aux journalistes TV, radio, presse écrite et en ligne, blogueurs et autres acteurs des médias dans 06 catégories : récit écrit, reportage vidéo ; presse en ligne, Tv et Radio.

Djamila DIALLO

Pour Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *