Maire de Oauagadougou, Armand Béouindé

Burkina : Le Maire Béouindé à la rencontre des déplacés à Ouagadougou

147 0

Devant l’arrivée massive des personnes déplacées dans la ville de Ouagadougou, le Maire, Armand Béouindé, a entrepris une visite ce mardi 18 février 2020. Du site de Bissighin, en passant par Rimkiéta et à Zagtouli, le bourgmestre a constaté la situation des déplacés.

L’arrondissement 8 de la commune de Ouagadougou est devenu un site d’accueil où plusieurs déplacés viennent se réfugier. Fuyant les attaques terroristes, environ 300 personnes ont trouvé un refuge dans la capitale burkinabè. Le Maire de la ville, Armand Béouindé a rendu visite à ces personnes nouvellement arrivées et installées à Bissighin, à Rimkiéta et à Zagtouli.

« Après avoir reçu l’information d’une arrivée massive d’enfants et de femmes en détresse, il était tout à fait normal en tant que premier responsable de la ville avec l’exécutif municipal  que nous puissions faire le déplacement sur les différents sites. Nous nous sommes rendus compte qu’à cause des exactions terroristes qu’il y a dans la région du Nord, beaucoup de nos compatriotes ont cherché refuge dans la ville la plus proche, c’est-à-dire la ville de Ouagadougou », a déclaré Armand Béouindé.

Concernant la visite de ce jour, il a affirmé que c’est juste apporter un soutien moral et féliciter les populations qui les ont accueillis. Les déplacés sont reçus dans des familles car aucun site n’a été aménagé dans la ville pour les accueillir.

Lire également👉 Action « Faisons un geste » : Près de 24 millions de F CFA distribués au déplacés au Burkina

« La gestion des déplacés doit répondre à un certain nombre de règles. Ouagadougou est une ville surpeuplée et il n’y a pas de site qu’on puisse aménager pour recevoir les déplacés. C’est pourquoi le gouvernement, à travers le département de l’action sociale, a aménagé des sites à Foulbé et à Barsalago. Ces sites disposent des infrastructures nécessaires pour recevoir les déplacés. Notre rôle est de venir constater et de rendre compte au ministère qui va s’organiser pour que ces personnes puissent rejoindre les sites aménagés à cet effet. Ils pourrons recevoir tout le secours et toute l’assistance nécessaire dans des conditions dignes », a indiqué le Maire de Ouagadougou.

Sur le site de Bissighin, Mahamoudou Ouédraogo, originaire de la commune de Pensa à Kaya, a expliqué ses mésaventures. « Ce sont les terroristes qui sont à l’origine de ma présence à Ouagadougou.  C’est lors du jour du marché à Koudbouli qu’ils sont venus. Et chacun se cherchait. Ça fait 5 jours que nous sommes arrivés ici. Nous sommes une cinquantaine. Nous demandons aux autorités de nous aider à ce que la paix revienne afin que nous puissions retourner dans nos familles. Notre rêve, c’est de retourner sans inquiétude », a-t-il relaté.

Lire aussi👉 Burkina: Un comité appelle les femmes à récolter un milliard de F CFA pour les déplacés

Dans le quartier de Rimkiéta une cinquantaine de personnes ont trouvé refuge. Abdoulaye Halidou, originaire de la province de l’Oudalan à Salmoussi, a raconté son histoire. «  J’ai été victime de l’attaque du 11 octobre passé. J’étais dans la mosquée. Ce jour-là, il y a eu 14 morts. Ils (NDR terroristes) ont pillé nos animaux. Nos greniers contiennent des vivres mais personne ne peut y avoir accès », a-t-il souligné.

 Dicko Ousmane, travailleur au ministère en charge de l’éducation, a accueilli des déplacés  dans le quartier Zagtouli. Il a affirmé avoir organisé des collectes pour venir en aide à 78 déplacés car certains sont venus les mains vides.

La Maire de Ouagadougou a révélé que la ville regorge d’environ 5000 personnes déplacées.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre