Burkina : 96 heures d’arrêt de travail dans les péages

157 0

La Coordination des comités CGT-B des agents du Fonds spécial routier burkinabè (FSR-B) annonce une grève de 96 heures sur toute l’étendue du territoire à compter du 24 février 2020.

Le non-respect des engagements pris par les autorités est la principale cause du mouvement d’humeur des agents du fonds spécial routier. Et parmi ces engagements figurent des points comme l’adoption des statuts du FSR-B, l’adoption des statuts du personnel, l’octroi de l’indemnité de caisse, et le retrait des agents de la direction générale du trésor de la gestion des péages.

La création d’un  fonds d’entretien routier  est également une revendication des agents du FSR. Selon les propos du secrétaire général  de la Coordination Hubert Sawadogo, les rencontres avec le ministre des infrastructures Eric Bougouma avaient été prometteuses. « A toutes les rencontres, des promesses ont été faites à notre endroit mais n’ont pas été respectées », a-t-il souligné.

Après une dernière rencontre le mercredi 19 février 2020, les agents du FSR disent « douter de la bonne foi du ministre ». Un sentiment que Hubert Sawadogo et ses camarades expliquent par les promesses non tenues. Ajoutée à cela, la question sécuritaire joue sa partition.

Des divergences dans les propos du directeur général du FSR et ceux du ministre ont été relevées par Hubert Sawadogo et ses camarades. Sur l’adoption des statuts du FSR, le directeur général a indiqué avoir « demandé les services d’un cabinet d’études », Cependant, le ministre Eric Bougouma a lui « dit ne pas être au courant de la démarche ».

Enfin, la question de l’Impôt Unique sur les Traitements et Salaires (IUTS) a également été abordée. Le ministre de la communication a annoncé que l’IUTS sera désormais appliqué aux travailleurs du public à partir de fin février. « L’application va détériorer les conditions de vie des travailleurs », a dit Bako Vourbié,  secrétaire chargé des relations extérieures de  la coordination des comités CGT-B du  FSR-B.

Willy SAGBE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre