Côte d’Ivoire : Paulo Duarte cité parmi les favoris pour diriger les Eléphants

421 0

Le Portugais Paulo Duarte est cité parmi les entraîneurs susceptibles de succéder à Ibrahim Kamara, le désormais ancien sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire. La Fédération ivoirienne de football (FIF) s’est séparé de Kamara qui avait conduit les Eléphants à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte.

Vers un possible retour de Paulo Duarte en tant que sélectionneur. Le Portugais, ancien sélectionneur des Etalons du Burkina Faso est annoncé dans la short-liste de la Fédération ivoirienne de football (FIF) pour diriger la sélection ivoirienne. Dans un communiqué publié le jeudi 20 février 2020, la FIF a, en effet, annoncé sa séparation avec Ibrahim Kamara. L’expérience de Paulo Duarte sur le continent africain a convaincu la FIF de faire appel à celui qui a offert la troisième place aux Étalons lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 au Gabon.

Ce n’est pas la première fois que Paulo Duarte figure sur la liste de la FIF pour diriger les Éléphants. En 2015, après le départ de Hervé Renard qui avait offert à la Côte d’Ivoire le titre de champion d’Afrique, Paulo Duarte était annoncé parmi les trois favoris. Cette fois pourrait être la bonne. Cependant, le Français Patrick Hesse, entraîneur adjoint de Kamara, est cité comme principal concurrent de Paulo Duarte. Il a l’avantage d’avoir déjà vécu avec le groupe.

Pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021, la Côte d’ivoire est troisième de son groupe avec une défaite contre l’Éthiopie (1-2) et une victoire face au Niger (1-0). L’équipe ivoirienne championne d’Afrique 1992 et en 2015 affronte au mois de mars prochain l’équipe de Madagascar.

Paulo Duarte a dirigé à deux reprises les Étalons du Burkina Faso. Lors de son premier passage entre 2007 et 2012, Paulo Duarte a enregistré 15 victoires, neuf nuls, et onze défaites. Il a réalisé 12 victoires, 11  nuls et 12 défaites avec les Etalons lors de son deuxième passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre