IUTS au Burkina : Les magistrats se signalent

320 0

Trois syndicats de magistrats ont appelé leurs membres à une assemblée générale le 1er mars 2020 à Ouagadougou. Cet appel fait suite aux « évolutions inattendues et incompatibles avec l’esprit d’apaisement du climat social que le gouvernement prétend prôner », lit-on dans un communiqué rendu public le 20 février 2020.

Ledit appel émane du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè (SAMAB), du Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM) et du Syndicat des Magistrats Burkinabè (SMB). Selon le communiqué parvenu à Burkina 24, quatre points seront à l’ordre du jour pour cette assemblée générale.

Il s’agit de la question de l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités des agents de la Fonction publique, de l’état critique des locaux de certaines juridictions, de l’inadéquation du dispositif sécuritaire dans certaines juridictions et de l’ineffectivité de certains droits des magistrats.

Mais bien avant la tenue de cette rencontre entre magistrats, les syndicats ont annoncé les couleurs. « Les syndicats de magistrats vous invitent, à compter du 21 février 2020 inclus, au report de toutes les audiences publiques pour une bonne administration de la justice », lit-on dans le communiqué.

En rappel, le mercredi 19 février à sa sortie du conseil des ministres, le ministre de la communication, Remis Dandjinou a annoncé qu’à partir de fin février 2020, l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sera appliqué aux primes et indemnités des travailleurs du public.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre