Cadre sectoriel de dialogue éducation et formation : « Nous allons apporter des correctifs » (Pr Stanislas Ouaro)

154 0

Les ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et celui de la jeunesse tiennent leur revue annuelle 2020 du cadre sectoriel de dialogue éducation et formation (CSD-EF). L’ouverture de la rencontre est intervenue ce mardi 25 février 2020 à Ouagadougou. L’objectif de ce rendez-vous est de procéder à l’analyse des actions entreprises au cours de l’année. La programmation des activités des années à venir est également un but recherché.

Le contexte sécuritaire du Burkina ne permet pas une mise en œuvre sereine des activités. C’est la principale information de cette rencontre. Et ce, en dépit des « efforts consentis dans la lutte contre le terrorisme », a souligné le ministre de l’éducation, le Pr Stanislas Ouaro. Selon ses propos, le défi sécuritaire a la peau dure.  « Cette situation rappelle plus que jamais l’importance d’un engagement de tous dans un élan de solidarité », a t-il déclaré.

Sur les activités mises en œuvre, le ministre a relevé la réalisation de bon nombre d’infrastructures, la création d’emplois pour les jeunes et l’accompagnement des jeunes dans les microprojets. Au titre des trois ministères qui interviennent dans le CSD-EF, il est à noter un taux de réalisation  physique des travaux qui s’élève à environ 94% et 92% pour l’exécution financière. Une situation qui réjouit le ministre après une comparaison avec les chiffres de 2018.

Cette rencontre a également comme objectif, de dégager les perspectives pour 2020-2021. Ainsi, la vision du ministre Ouaro et de ses collègues est d’atteindre 100% au niveau des taux d’exécution. « Nous allons apporter des correctifs. Nous allons faire des propositions que nous allons amender ensemble », a conclu le Pr Stanislas Ouaro.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre