Burkina : 4 “puissants wackmen” arrêtés par la Police judiciaire

682 0

La police judiciaire était face à la presse ce vendredi 28 février 2020, à Ouagadougou. À  cette occasion, elle a présenté deux réseaux de présumés voleurs spécialisés dans les vols des motos, un réseau d’escrocs opérant par des pratiques occultes et un groupe d’individus ayant participé à un meurtre.

 « Très souvent, ils opèrent à des heures tardives en s’introduisant dans des domiciles où ils se servent des cisailles ou des arrache-clous pour passer des portes », explique le commissaire principal de Police Sayibou Galbané.  Ces derniers agissaient en synergie avec un autre réseau qui a été appréhendé aussi.

 Le second réseau se compose essentiellement d’anciens pensionnaires de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO). Également au nombre de trois, ils étaient spécialisés dans les vols à main armée. « Ils tendent des embuscades aux victimes après les avoir espionnées et l’agression se déroule généralement aux endroits mal éclairés sur le trajet de la victime ou devant la  maison de la victime », a dit Sayibou Galbané.

 4 autres individus, un marabout et trois commerçants,  s’étaient spécialisés dans l’escroquerie. Se faisant passer pour des détenteurs de pouvoirs occultes, des “wackmen” comme on les appelle dans le langage courant, ils ont été arrêtés dans un hôtel à Ouagadougou alors qu’ils étaient de passage dans la capitale burkinabè.

« Ils font croire à leurs clients que leur puissance mystique est capable de fournir des serpents et des crânes humains qui vomissent de l’argent. A ce jour, une dizaine de victimes a été identifiée», a expliqué le commissaire Sayibou Galbané. En deux semaines de séjour à Ouagadougou, ils ont réussi à escroquer plus de 2 millions de F CFA. 

Ces  présumés délinquants ont un âge compris entre 27 et 41 ans.

Un autre groupe de « trois présumés malfaiteurs » a été également mis aux arrêts. Il s’agit des présumés auteurs du meurtre de Souleymane Drabé, un homme  retrouvé mort à Karpala le lundi 10 janvier 2020.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre