Burkina : La CODEL se prépare pour les élections de 2020

189 0

Ce vendredi 28 février 2020, la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) fait le point de ses observations depuis le début de l’enrôlement biométrique pour les élections de 2020.

« Nous pensons que ces élections auront lieu. Elles doivent avoir lieu pour l’approfondissement de la démocratie », a déclaré Me Halidou Ouédraogo, président de la CODEL. Selon la CODEL, la tenue des élections approfondit la démocratie et contribue à lutter contre les « forces du mal ».

« … le Mali a tenu ses élections dans des circonstances pires que celles-là »

Depuis le début de l’enrôlement biométrique, la CODEL indique avoir visité 167 lieux d’enrôlement. Elle y a constaté, entre autres, « le retard de démarrage dans quatre villages de Tchériba dû à l’absence d’opérateurs de kits, des kits perdus à Soumakuy suite à une attaque, la vétusté des kits d’enrôlement occasionnant des dysfonctionnements et du retard de démarrage dans certaines localités et la non maîtrise des machines par certains Opérateurs de Kits ».

Par ailleurs, le faible engouement des citoyens et l’incertitude de certaines personnes déplacées sur leur prise en compte dans le fichier électoral ont été également constatés. Partant, la CODEL a appelé les dirigeants à donner des directives claires sur la participation des personnes déplacées internes aux scrutins à venir.

La situation sécuritaire est certes préoccupante, mais pour la CODEL, les élections peuvent se tenir. « Nous espérons que d’ici là, il y aura une remontée en puissance des Forces de défense et de sécurité pour aider à la pacification de notre pays afin que ces élections puissent se tenir dans le calme (…), le Mali a tenu ses élections dans des circonstances pires que celles-là », a indiqué Me Halidou Ouédraogo.

La CODEL compte poursuivre son travail de suivi citoyen du processus électoral. Pour les prochaines élections fixées au 22 novembre 2020, elle envisage de mettre en place un dispositif de veille électorale qui permettra la remontée des informations en temps réel pour contribuer à des élections apaisées et crédibles en 2020 et 2021.

Vidéo – Burkina : « Le vote doit avoir lieu, faisons-le »

Burkina : « Le vote doit avoir lieu, faisons-le »Daniel Hien, Vice Président de la Convention des organisations de la société civile pour l'observation domestique des élections (CODEL).www.burkina24.com

Gepostet von Burkina 24 am Freitag, 28. Februar 2020

Burkina 24

Pour mener à bien sa mission, la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections a un besoin de 700 millions de F CFA. « Notre mobilisation va dans les 400 millions. Nous cherchons toujours », a fait savoir Daniel Hien, vice-président de la CODEL.

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre